Effectuer une recherche sur le site.

Mobilité Tourisme et Transfrontalier

Assurer la mobilité des touristes en toute saison sur le territoire du PNR des Pyrénées Catalanes et Gommer la frontière pour faire de ce territoire un espace cohérent de mobilité répondant aux besoins de la population transfrontalière

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Faire de la mobilité douce un atout touristique différenciant du territoire et Coopérer entre les acteurs français et espagnols sur la mobilité transfrontalière

Année de mise en oeuvre
2016

Comment le projet fonctionne ?

Situé dans le département des Pyrénées Orientales, le territoire du Parc naturel régional est un territoire de montagne, de faible densité mais attractif et touristique. Il se structure autour de « micro-bassins de vie », la Cerdagne, le Capcir et le Conflent.

Dès 2008, le diagnostic énergétique préalable à l’élaboration du PCAET a permis de mettre en évidence la problématique du transport des biens et personnes sur le territoire et l’enjeu autour de la mobilité. La nouvelle charte du Parc, validée par décret du 21 aout 2014, consacre ainsi une orientation à la construction « d’une destination accessible à tous les publics et exemplaire en termes d’écomobilité ». Cela se traduit par « l’organisation de l’écomobilité » ce qui passe dans la charte.

Le projet s’attache à deux thématiques :

  • Tourisme : L'objectif est de voir Quels services de mobilité alternatifs à l’usage de la voiture individuelle pour que les touristes se déplacent au sein du PNR et bénéficient des prestations et activités touristiques du territoire ?
  • Transfrontalier : L'objectif est d'Améliorer les mobilités transfrontalières pour tous motifs de déplacements, sur le territoire du parc naturel régional des Pyrénées Catalanes, au passage de Bourg-Madame /Puigcerdà.

Pour cela, il s'agit :

Sur le tourisme :

  • Elaborer un schéma de déplacements modes doux du territoire
  • Créer des packages touristiques associant hébergement- activités –moyens de transport, autour du train jaune notamment

Sur le transfrontalier :

  • Organiser des offres de transports collectifs (correspondance à la frontière sans rupture) ou privées entre les versants français et espagnol du territoire.
  • Interconnecter des offres autour d’un pôle d’échange multimodal transfrontalier et d’infrastructures transfrontalières de mobilité.

Action 1 : Animation et communication de la démarche « Mobilité » sur le territoire du Parc. Une dizaine d’animations ont été réalisée sous forme de tenu de stands notamment lors des marchés, foire annuelle ou forum des associations. En septembre 2017, le Parc s’est saisi de la visibilité de la semaine Européenne de la mobilité pour organiser la première rencontre des « Rezopouceurs catalans ».

Action 2 : Déploiement d’un réseau d’auto-stop organisé «  Rézo Pouce » sur le territoire du Parc et ville d’entrée à partir de mars 2017. Le lancement officiel du dispositif s’est déroulé en juin 2017, depuis un gros travail d’animation est effectué pour communiquer auprès du grand public (article de presse, réseaux sociaux…).

Action 3 : Mise en place de boucles cyclables sur les territoires des CC partenaires (actuellement maîtres d’ouvrage). La totalité des boucles prévues (8 boucles au total) sont aménagées depuis le mois de décembre. Une opération de communication doit voir le jour d’ici cet été.

Pas encore de retours des usagers car les boucles n’ont pour l’heure jamais été effectives en période estivale.

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Les touristes venant sur le territoire du PNR des Pyrénées Catalanes

Les habitants du territoire et les habitants transfrontaliers espagnol

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Le Parc naturel régional a souhaité s’engager, dès 2013, dans l’expérimentation Territoire d’Expérimentation et d’Actions innovantes de Mobilité en Montagne (TEAMM), au côté du CGET Pyrénées. Deux thématiques de travail ont été explorées et ont fait l’objet d’enquêtes approfondies (analyses bibliographiques et enquêtes de terrain réalisées sous l’égide du CEREMA, garant de la méthode) : le tourisme et le transfrontalier.

Dans l’élaboration de la charte du Parc, le territoire a fait le choix, sur ces questions, de privilégier une approche touristique, pour se distinguer positivement d’autres territoires de montagne et de faire de la mobilité un élément structurant d’une destination touristique durable. Cependant, la charte conçoit aussi le renforcement d’une offre de mobilité alternative à la voiture comme un facteur d’attractivité et d’amélioration du cadre de vie pour les habitants, notamment pour les trajets domicile-travail. Elle prévoit que ce sujet soit traité à la bonne échelle de territoire, sans nécessairement se limiter au périmètre du Parc, en fonction des logiques de bassins de vie. La ville de Prades est d’ailleurs désignée comme une « ville entrée » du Parc et les communes de Llivia, Puigcerda et Encamp comme des « communes associées ».

Projet soutenu dans sa phase d'expérimentation par

42.561, 2.2925700000001

Mobilité Tourisme et Transfrontalier

Parc naturel régional Pyrénées Catalanes

pour en savoir plus