Covid19 - Toutes les informations et les modalités de fonctionnements des mobilités prises pour pallier la crise sont disponibles sur le site du gouvernement

Ales'y en Covoiturage

Le projet permet de mettre en place des lignes de covoiturage public, structurées sur les principaux axes de déplacements vers Alès, ainsi qu’une plateforme de mise en relation, pour répondre aux problèmes des usagers sur le sujet des déplacements en secteur rural. 

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Ales'y en Covoiturage fait preuve d’innovation en mettant en place des lignes virtuelles de covoiturage intégrées dans une concession Transports et développées par une démarche de concertation et de co-construction auprès d’habitants et d’élus locaux.

 

Année de mise en oeuvre
2019

Comment le projet fonctionne ?

Le projet répond à la problématique suivante sur mon territoire :
Les habitants sont contraints à multiplier leurs déplacements à cause de la topographie du territoire, l’isolement des secteurs ruraux et l’accès difficile aux équipements/services. Ces mêmes raisons sont un frein au développement de nouvelles lignes de transports en commun.


La solution permet de baisser les pratiques autosolistes, de réduire les émissions de gaz à effet de serre, d'optimiser les dépenses pour les travaux d’infrastructure et d'augmenter le reste à vivre des habitants. Elle propose une offre de transports globale à tous les habitants du territoire.
La mise en place de lignes de covoiturage fonctionnant avec des arrêts fixes, à la manière de lignes de bus et intégrées à l’offre des transports collectifs classiques. Elles s’appuient sur les nouvelles technologies pour mettre en relations les usagers.
Le projet du SMTBA envisage un service étendu aux axes routiers majeurs pour créer un véritable réseau de lignes de covoiturage, intégré au réseau de transports en commun. Dans un premier temps, afin de perfectionner l’offre, le dispositif sera testé sur un axe.

Le montage juridique, les types de contractualisation et les montages financiers :
La collectivité va s’appuyer sur le délégataire de la DSP Transports pour l’implémentation technique et opérationnelle du service de covoiturage. Aussi, il s’agit d’un avenant à un contrat existant.La collectivité s’appuiera sur des marchés publics pour faire réaliser des études de faisabilité, de suivi et de concertation.A ce stade, la collectivité prévoit le recours à des marchés passés selon la procédure adaptée.Le projet sera porté par le SMTBA qui souhaite coordonner son offre de mobilité avec un nouveau service de covoiturage.
Il y a déjà une culture de la mutualisation entre les différentes entités (SMTBA, Alès Agglomération et la Ville d’Alès), qui se manifeste par une mutualisation des effectifs et une simplification du processus décisionnel (le Président de l’agglomération = le Président du SMTBA).
AMI TENMOD et Subvention ADEME

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

La phase d’expérimentation ciblera les personnes qui se déplacent pour un motif Domicile-Travail puisque ces déplacements ont l’avantage d’être réguliers (5 fois par semaine pour la plupart de salariés) et aux horaires similaires. De plus, ces trajets sont généralement réunis sur une plage horaire identifiable, l’heure de pointe du matin/soir, qui permet d’assurer un effet de masse critique.


Le contexte idéal pour mettre en œuvre le projet :
De par ses caractéristiques géographiques, historiques et culturelles, le territoire est marqué par de fortes solidarités.
Autour de la ville-centre, le territoire se compose de micro-bassins de vie au sein desquels les habitants se connaissent et ont pu mettre en place des réseaux d’entraide qui concernent parfois déjà les mobilités.
La réussite du projet passera par une approche bottom-up impliquant les habitants auxquels le service s’adresse jusqu’aux décideurs.
Le processus de mobilisation repose ainsi sur les élus, les acteurs associatifs locaux et communaux, les acteurs socio-économiques concernés (employeurs, entreprises) et les acteurs de la mobilité sur le territoire.

 

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Les clefs de réussites du projet :
La communication, la co-construction du projet, et la motivation des usagers à changer de comportement.

Les freins potentiels :
Il est impératif d’entreprendre une démarche de concertation auprès des entreprises locales de taxi pour que ces dernières n’aient pas l’impression que la collectivité crée une concurrence déloyale.

Les leviers facilitateurs du projet :
Pour améliorer la relation entre les entreprises locales de taxi et celles de covoiturage, la collectivité peut envisager une solution de « garantie de retour » qui s’appuie sur les entreprises de transport. En cas d’absence ou d’annulation d’un covoiturage programmé, la collectivité pourrait financer les frais de taxi pour le trajet.

44.124741238015, 4.0812915825608

Ales'y en Covoiturage

Syndicat Mixte Transport du Bassin d’Alès

pour en savoir plus