Effectuer une recherche sur le site.

MAISONMOBCHAMP

La maison des mobilités en Champagne

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Déploiement de véhicules mis à disposition des habitants en vue d’un usage partagé

Année de mise en oeuvre
2020

Comment le projet fonctionne ?

Le développement de formes de mobilité partagées et solidaires va permettre à la Collectivité de :

  • Préserver son cadre de vie (impacts attendus sur l’environnement)
  • Poursuivre la croissance positive des emplois présentiels
  • Accompagner la dynamique productive et favoriser l’émergence de nouvelles activités économiques
  • Parvenir à un développement (en termes d’activités économiques, de services, d’habitat) plus équilibré du territoire partagé entre espaces péri-urbains, semi ruraux et ruraux souvent éloignés
  • Favoriser l’attractivité résidentielle globale en améliorant l’accessibilité des activités, équipements, services, en particulier à destination des familles et des seniors

A l'issue de l'analyse et du diagnostic participatif du cabinet Mobhilis mandaté en 2016, la CCGVM a fait le choix d'expérimenter :

1) un service « autopartage » de covoiturage solidaire consistant en la mise à disposition par la Collectivité de véhicules électriques

2) une plateforme numérique écomobilité, déclinée sous une version appli smartphone, qui pourrait prendre le nom de « maison des mobilités en Champagne ». Les fonctionnalités envisagées pour cette « maison des mobilités en Champagne » :

  • une centrale de réservation sur un choix de mobilité partagée, citoyenne et solidaire (autopartage/covoiturage) ; avec s’agissant de l’autopartage, la possibilité donc de réserver des véhicules électriques mis à disposition par la Collectivité
  • calcul d’itinéraires selon le mode de transport choisi : 100% vélo, vélo+transports en commun, vélo+covoiturage, trajets à pied, etc
  • calcul de l’empreinte écologique (bilan carbone du déplacement)
  • calcul du gain financier par rapport à un déplacement classique en voiture non-partagée
  • système de récupération des données afin d’identifier notamment les parcours les plus demandés, les tranches-horaires les plus sollicitées, les projets de déplacement qui n’auraient pas trouvé de solution

3) Une dynamique solidaire animée par un prestataire. II lui sera demandé de fédérer les acteurs du territoire (associations, entreprises, artisans, commerces, habitants…) dans le développement de cette offre de mobilité citoyenne, de faciliter son appropriation par les habitants en actionnant des outils de » promotion et de sensibilisation, de créer un évènement dédié de type « journée écomobilité » à concevoir de manière participativ

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Tous les habitants du territoire

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

.1) Un comité technique + un comité de pilotage

Un comité de pilotage – Copil - assure actuellement la conduite du projet : Président, Vice-Président CCGVM et membres de la commission Transports. Le Copil doit en effet valider les avancées du projet et décider de l’opportunité, au regard des travaux d’un Comité Technique, d’en ajuster le contenu et de le faire évoluer.

Dans la conduite de l’expérimentation, un Comité Technique sera mis en place. Il est composé des membres potentiels suivants (composition non figée) :

  • Ambassadeur de la mobilité & services administratifs CCGVM
  • Partenaires institutionnels : PNR de la Montagne de Reims, ADEME, DREAL, Région, AOM et opérateurs environnants du bassin de vie
  • Cabinet Mobhilis
  • Prestataire(s) retenu(s) s’agissant de la gestion de la plateforme et surtout de la mission animation
  • Représentants du monde associatif, commerces et entreprises

Les missions de ce Comité Technique « autopartage » : suivi de l’expérimentation ; aide à la définition précise du projet, apport de conseils, veille et alerte sur les actions à mener en particulier sur la sensibilisation de la population en lien avec le prestataire en charge d’animer la dynamique solidaire -> ce Co Tech pourrait à cet égard être décliné en ateliers de travail desquels émergerait un évènement fédérateur autour de la mobilité partagée.

2) La CCGVM a déjà des habitudes de partage dans sa façon de travailler et sait entendre et s’appuyer sur des relais d’experts, en particulier :

  • Le CIAS avec son équipe et son expertise des problématiques d’accompagnement à la mobilité des populations les + fragiles ou les + dépendantes
  • Les services jeunesse des communes pour toucher une partie de la population pouvant s’avérer très prescriptrice
  • Les associations très nombreuses sur le territoire de la CCGVM pour toucher au maximum de publics, selon leurs centres d’intérêt et relayer ainsi le dispositif à tous les habitants
  • Les entreprises pour promouvoir la mobilité partagée auprès de leurs salariés
  • Le PNR de la Montagne de Reims pour sa force didactique sur les aspects environnementaux

3) Par ailleurs, la plateforme « Maison des mobilités en Champagne » qui devrait être déployée (cahier des charges en cours) intègrerait des fonctionnalités diverses dont des indicateurs de suivi qui permettrait à l’expérimentation d’être potentiellement ajustée en temps quasi-réel, et de façon certaine au terme de l’expérimentation de 2 ans en vue d’un redéploiement/ajustement du dispositif à l’ensemble du territoire. Les horizons très divers des acteurs nécessiteront un important travail d’animation ; il est envisagé une mission avec un prestataire dédié dont la feuille de route sera de tisser du lien entre ces acteurs autour de la question de la mobilité partagée, de trouver un fil conducteur afin que puisse naître de ces acteurs au sein du comité technique, un évènement fédérateur qui correspondra à toutes les franges de la population.

49.083755967428, 3.9770934453678

MAISONMOBCHAMP

Communauté de communes de la Grande Vallée de la Marne

pour en savoir plus