Effectuer une recherche sur le site.

Hubs du territoire

Créer un réseau de plateformes physiques multi-usage proposant une offre hybride de services de la vie quotidienne et de différents modes de déplacements.

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

L’innovation de ce projet réside dans l’hybridation des services de mobilité et de proximité afin d’aboutir à un système qui s’autoentretient.

Année de mise en oeuvre
2019

Comment le projet fonctionne ?

Pouvoir se déplacer librement par tous les moyens possibles : vélo, voiture, bus, covoiturage, TAD ?...

Comment donner de la valeur au déplacement ?

Permet à l’habitant à la fois de se déplacer et de répondre à des besoins du quotidien.

Organiser des boucles de déplacements qui permettent de gagner du temps.

En maillant tout le territoire d’un réseau de relais qui offre services de mobilité et services de la vie quotidienne.

En interconnectant toutes les offres de mobilité (arrêts de bus, pistes cyclables, aires de covoiturages, aires de rabattement).

En proposant des services sur ces nœuds de mobilité (paniers frais, dépôts de pain, coworking, foodtrucks…)

En adaptant l’offre de mobilité et de service à la situation territoriale (quartier de gare, bourg ruraux peu dense, zones d’activité économique, échangeurs autoroutiers,…)

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Tout le monde sans distinction, le droit à la mobilité pour tous.

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Contexte idéal :

  • Des acteurs des différents mode de mobilité fédérés autour du projet (IDFM, Opérateurs bus, acteurs du covoiturage, CT, opérateurs vélo,..).
  • Des acteurs nationaux et locaux qui arrivent à travailler ensemble

Problématiques à résoudre :

  • Disposer d’une information en temps réelle, disposer d’un modèle économique pour développer des services en contexte peu dense.
  • Evolution des pratiques de mobilité et en particulier le covoiturage du quotidien (mais pas que : le rabattement, …)
  • Portage politique fort et mobilisation des acteurs du transport et des services (objectif de la semaine de mobilité)
  • Communication auprès des futurs usages
  • Une phase d’expérimentation associé à un Dispositif de suivi et d’évaluation et une capacité à déployer
  • Services : absence de rentabilité économique et le recours unique à la subvention.
  • Réticences des acteurs du projet à s’intégrer dans un projet plus global, qui comporte tous les modes de mobilité.
  • Absence de possibilité d’agréger les données à l’échelle régionale.
  • La semaine de la mobilité pour communiquer largement.
  • Une coordination très forte opérée par la puissance publique.
  • L’adhésion et la demande des habitants et des entreprises locales.

48.9715, 1.85729

Hubs du territoire

Communauté Urbaine Grand Paris Seine et Oise

pour en savoir plus