Covid19 - Toutes les informations et les modalités de fonctionnements des mobilités prises pour pallier la crise sont disponibles sur le site du gouvernement

Ecosyst’m : covoiturage de proximité adossé à une monnaie locale

Développer une mobilité de proximité dont la gestion est assurée par le collectif Vivre Ensemble Durablement, en partenariat avec la commune d’Ayen.

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Le système de rétribution a été spécifiquement pensé pour répondre aux contraintes du territoire tout en promouvant le vivre ensemble, le lien social, l’économie de proximité et la prise de conscience sur l’atténuation du changement climatique.

Année de mise en oeuvre
2014

Comment le projet fonctionne ?

Partant du constat de la diminution des transports collectifs, de l’augmentation des distances à parcourir et des coûts importants liés aux déplacements en zones rurales, de nombreux acteurs se sont unis dont la SNCF limousin, la fédération ecosyst’m, la commune d’AYEN, le collectif Vivre Ensemble Durablement », l’association des commerçants pour créer un système de covoiturage de proximité pour les trajets de petites ou moyennes distances adossé à une monnaie locale.

Cette initiative répond aux enjeux et engagements sociétaux, il allie mobilité durable et redynamisation des territoires en favorisant l’entraide, la vie sociale et l’économie de proximité mais aussi aux enjeux environnementaux avec la réduction des gaz à effet de serre.

Après s’être préalablement inscrits, les covoitureurs et les covoiturés sont mis en relation par téléphone ou mail par l’animatrice de l'espace France Services d’Ayen qui coordonne les demandes et gère, en partenariat avec le collectif associatif, ce dispositif.
Le passager vient à l'espace France Services pour acheter des fichets qui « rémunèrent » sur la base de 6 cts d’euros par kilomètre le chauffeur, lequel les échange contre des Y’ACA, la monnaie locale, permettant des achats chez les commerces et services partenaires.
Des points de rencontres, des macarons d’identification et des services associés proposés par les partenaires complètent ce dispositif innovant pour un territoire responsable et conscient des enjeux de demain.

Le montage juridique, les types de contractualisation et les montages financiers :

Pacte de partenariat et de covoiturage et pacte de partenariat de proximité (commerçants). Comité de pilotage représentant chaque partenaire.

 

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

  • Personnes éloignées de la mobilité de plus en plus nombreuses en zone rurale : personnes âgées, personnes isolées, jeunes sans emploi.
  • Actifs, allant sur les 2 principaux bassins d’emploi : Brive et Objat (déplacements domicile-travail).
  • Commerçants locaux.
  • Propriétaires d’un véhicule soucieux de réduire l’impact environnemental de leurs trajets.

 

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Les clefs de réussites du projet :

Association porteuse du dispositif, collectivité facilitatrice et du personnel pour la signature des chartes, la vente des fichets…

Les différents coûts afférents au projet :


Le coût du lancement d’ECOSYST’M est de l’ordre de 10 000 € pour une dizaine de communes (8 à 10 000 habitants) :

  • accompagnement, cadrage des Pactes de Partenariat et de covoiturage, Pictogrammes de services, monnaie, macarons, flyers, kakémonos, etc. ;
  • un animateur local assure la coordination d’ECOSYST’M sur le territoire (0.25 ETP) ;
  • adhésion du Grand Partenaire : 3000 €/an.

 

45.2464, 1.3264799999999

Ecosyst’m : covoiturage de proximité adossé à une monnaie locale

Vivre Ensemble Durablement

pour en savoir plus