Effectuer une recherche sur le site.

Service d’Autopartage électrique en milieu rural

Mettre à disposition un véhicule électrique de 7 places ainsi qu’un système de réservation depuis internet ou application smartphone, auprès des habitants, associations et agents municipaux.

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

L’innovation réside dans la mise en place d’un véhicule électrique de grande capacité dans deux communes de moins de 800 habitants

Année de mise en oeuvre
2018

Comment le projet fonctionne ?

Le Pays de Lumbres est un territoire rural au croisement de grands bassins d’emplois et bien desservi par les grands axes routiers. Cette situation, alliée à une faible desserte en transport en commun, témoigne de la forte dépendance des habitants à la voiture individuelle. Or cette dépendance n’est pas sans poser des problèmes, tant d’un point de vue environnemental que social (précarité énergétique liée au renchérissement des prix de l’énergie, difficultés pour trouver des solutions de déplacements pour certains publics)

La CCPL souhaite amplifier les actions en faveur d’une autre mobilité :

  • plus sobre en énergie,
  • plus solidaire, en s’intéressant en particulier aux besoins de publics spécifiques (ménages en difficulté, non-motorisés, jeunes, personnes âgées) et en s’appuyant sur les pratiques de partage,
  • et plus efficace, par l’amélioration de la qualité des aménagements (modes doux, espaces d’attente pour les transports en commun ou le covoiturage) et par le développement de réelles alternatives à la voiture individuelle. Offrir une mobilité plus sobre, plus solidaire et plus efficace en milieu rural

Après avoir développé des aires de covoiturage, déployé des infrastructures de recharges pour véhicules électriques, le Pays de Lumbres expérimente actuellement avec la société CLEM l’autopartage de voiture électrique disposant de 7 places sur deux communes rurales.

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Le projet s’adresse à trois publics sur chacune des deux communes :

  • Les agents communaux, qui devaient utiliser jusqu’à présent leur véhicule personnel
  • Les associations, qui devaient mobiliser plusieurs véhicules pour se déplacer en groupe
  • Les habitants

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Les facteurs de réussite sont une appropriation du service par l’ensemble des usagers. Pour cela, il est nécessaire de prévoir de la formation : à la fois des agents d’accueil de la commune, pour répondre aux difficultés rencontrées par les usagers et

Un retard au démarrage a été lié aux délais d’intervention pour l’installation du point de charge du véhicule électrique en partage.

Une des difficultés rencontrées quant à la définition du service a été d’identifier la tarification adéquate. La tarification appliquée au lancement s’est voulu attractive : 4€ d’abonnement mensuel si le véhicule est utilisé dans le mois, puis normalement 1€ par heure de location mais heures rendues gratuites en 2018. A la mise en place de la tarification d’1€/h en 2019, une baisse de fréquentation du service a été constatée.

Le choix d’un véhicule 7 places a été fait pour répondre aux besoins des associations, mais un véhicule léger de 5 places serait parfois plus adapté à certains publics qui peuvent être réticent à conduire un véhicule de type utilitaire.

Caractéristiques

50.7051035, 2.1113967

Service d’Autopartage électrique en milieu rural

Communauté de Communes du Pays de Lumbres

pour en savoir plus