Covid19 - Toutes les informations et les modalités de fonctionnements des mobilités prises pour pallier la crise sont disponibles sur le site du gouvernement

SAMI - Plateforme de Mobilité Inclusive pour les personnes avec Autisme

La plateforme est un bouquet de service mesurant dans un premier temps l’éloignement géographique de la personne vis-à-vis d’employeurs potentiels.

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Diagnostic, formation, sensibilisation pour permettre aux personnes avec autisme de se déplacer de manière autonome et leur permettre d'accéder à de nouvelles solutions de mobilité (covoiturage)

Année de mise en oeuvre
2021

Comment le projet fonctionne ?

L’autisme est un trouble neuro-développemental qui affecte le fonctionnement du cerveau et les perceptions sensorielles, entraînant des difficultés de communication et des difficultés dans les interactions sociales. Occuper un emploi est identifié comme un important vecteur de participation sociale ayant entre autres, un effet positif sur l’estime de soi.
Toutefois, bien que nombre de personnes avec autisme présentent une variété de compétences leur permettant de progresser et d’envisager une activité professionnelle, les rares statistiques disponibles sur l’autisme soulignent qu’à peine 5% des adultes autistes ont un emploi. Ce quasi-inemploi s’explique entre autres :
-a) Par les difficultés que ces personnes rencontrent dans les interactions sociales, la communication sociale et l’imagination sociale. Le Centre de Ressource Autisme de Bretagne identifie l’enseignement des habiletés sociales comme l’un des principaux enjeux de l’accompagnement vers l’emploi.
-b) Par le manque d’information ou de fausses idées des employeurs sur les compétences des travailleurs autistes.
- c) Par un empêchement de mobilité
Le manque de mobilité pour ces personnes est un facteur déterminant. Agir sur cet empêchement des mobilités, donner les moyens de se déplacer devrait permettre aux personnes avec autisme d’élargir géographiquement leur recherche d’emploi. L’ambition étant de leur permettre d’accéder à l’emploi qu’il soit dans le milieu ordinaire ou protégé.
L’idée de mettre en place une plateforme de mobilité inclusive à destination des personnes avec autisme devient donc le moyen de répondre à ce besoin de mobilité pour accéder et se maintenir dans l’emploi. En considérant le fait que la mobilité n’est pas le seul facteur excluant et qu’il faudra agir aussi sur :
•    les particularités des personnes avec autismes en proposant des entraînements aux habiletés sociales
•    la sensibilisation des entreprises et du public sur les particularités des personnes avec autisme et sur les nombreuses capacités et qualités de « travailleurs » qu’ils peuvent démontrer
La plateforme de mobilité inclusive à destination des personnes avec autisme permet d'étudier les possibilités d'emplois selon le domicile de la personne autiste et d'élaborer des scénarios ou des possibilités de déplacements selon les solutions existantes ou en expérimentant de nouvelles solutions comme le covoiturage par exemple.
Son fonctionnement repose sur l'élaboration de diagnostics, d'accompagnements et de sensibilisations. Ce triptyque permet de considérer la mobilité des personnes avec autisme comme indissociable les uns des autres. Il permettra d'élaborer une véritable stratégie d'actions dont l'objectif principal sera de favoriser l'autonomie de ces personnes.

 

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Les personnes avec autisme sont au centre de la plateforme SAMI. Le public sera élargi dans les différentes actions à mener pour que les personnes autistes bénéficient des différents services.

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Lever un frein majeur à l’insertion professionnelle des personne avec autisme en favorisant leurs déplacements sur un territoire.
Adhésion des personnes avec autisme au programme de la plateforme SAMI (Diagnostic – Formation – Sensibilisation)
La qualité des partenariats à mener avec des structures privées et publiques (AOM, prescripteur de l’emploi, entreprises,…)
…Le frein potentiel identifié est le manque de la ressource bénévole sur le territoire pour les actions à mener. Un autre frein identifiable pourrait être le manque d’intérêt des entreprises sur le projet de covoiturage entre tarnais. Point d’entrée indispensable pour proposer une nouvelle solution de mobilité aux personnes avec autisme.
Afin de dépasser les freins du projet  il est nécessaire de bénéficier d’un accompagnement spécifique sur la mobilité avec nos partenaires. La qualité du partenariat avec l’AOM du territoire est également primordiale

 

43.7293, 1.7148

SAMI - Plateforme de Mobilité Inclusive pour les personnes avec Autisme

OTÉMA TSA (Troubles du Spectre de l'Autisme)

Pour en savoir plus