Effectuer une recherche sur le site.

MOBIL’ARGONNE

Proposer un bouquet de solutions de mobilités

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Approche des changements de comportements par l’éducation.  Articulation des services publics, des structures ESS, du monde économique dans une approche de développement social territorial. Le lien social et la cohésion sociale sont également au cœur de l’approche proposée.

Année de mise en oeuvre
2021

Comment le projet fonctionne ?

L’enclavement du territoire, sa densité très faible, la paupérisation de ses habitants et un taux de vieillissement important sont des facteurs d’éloignement des services. La mobilité revêt un enjeu primordial pour ce territoire partiellement couvert par un transport collectif, dont le fil rouge du projet politique est le maintien de sa population.

Les différentes actions mises en œuvre (Maison des Services Au Public mobile, transport à la demande à vocation sociale) sur le territoire doivent être complétées afin d’offrir un panel répondant aux besoins de chacun.

Il est par ailleurs essentiel de réfléchir la mobilité avec les territoires voisins compte tenu de leur liaison forte et la présence de nombreux service hors territoire

Dans l’objectif de proposer un bouquet de solutions de mobilités, la coordination des actions et l’accompagnement aux changements de comportements sont les fils conducteurs du projet, qui comprend un transport à la demande à vocation sociale, le déploiement d’un réseau d’auto-stop organisé. La démarche interagit avec une plateforme de mobilité départementale. Les démarches de mobilité solidaire et de transition énergétique sont également intégrées plus largement au projet de territoire. De même, la poursuite de la politique d’actions délocalisées évitant les déplacements de population est visée par l’implantation d’espaces de télétravail et un dispositif de soutien aux commerces itinérants.

Il s’agit alors de :

  • Proposer des solutions de mobilité à tous les habitants
  • Offrir des solutions permettant de réduire les couts de déplacement
  • pérenniser et développer les services itinérants
  • Pour cela, le projet est construit autour des actions suivantes :
  • Coordonner et animer le territoire pour conduire au changement de comportements : Mise en place d’un comité technique et pédagogique de suivi de l’action intégrant les parties prenantes, actions éducatives et de promotion des changements de comportements, campagne de communication dispositif Rézo Pouce, formation de personnes-relais pour alimenter le dispositif
  • Développer un service de transport à la demande à destination des populations les plus fragiles
  • Mettre en place un réseau d’auto-stop sécurisé afin d’encourager les mobilités partagées
  • Implanter un réseau de bornes électriques afin d’encourager la transition énergétique, en s’appuyant sur des actions éducatives.
  • Permettre la réplicabilité de l’expérience par la plateforme départementale Mobil’Arden
  • Mener une étude prospective sur l’implantation d’espaces de télétravail sur le territoire de l’Argonne Ardennaise
  • Réaliser une étude de préfiguration d’un dispositif de soutien financier aux commerces itinérants 

Les solutions de mobilité proposées se veulent complémentaires, dans une stratégie d’approche globale de la problématique de mobilité sur le territoire. Il s’agira de coordonner et animer le territoire pour faciliter leur ancrage territorial et départemental.

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Tous les habitants du territoire et en particulier : En ciblant d’un côté les populations les plus fragiles (TAD), il s’agit de proposer des solutions ponctuelles de transports sociaux. En développant le réseau d’autostop sécurisé, l’objectif est de limiter les coûts de transport des actifs tout en permettant aux non mobiles de se déplacer régulièrement (formation, reprise d’emploi), tout en limitant l’empreinte écologique.

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

L’Argonne ardennaise a contribué, en lien avec l’ensemble des EPCI ardennais, à la rédaction du SRDEII et du SRADETT, schémas régionaux qui comportent un volet mobilité.

Les élus de l’Argonne Ardennaise ont marqué leur volonté de prendre la compétence Mobilités (future loi LOM) et engagent la réflexion sur les modalités de gouvernance de cette compétence.

La volonté est d’associer tous les acteurs concernés : Région, Département, Etat, Pôle Emploi, Mission locale mais aussi à l’échelle locale, le centre social, les entreprises de transports commerciaux (taxis/ambulances)

Ce projet d’expérimentation a été travaillé en lien étroit avec le centre social La Passerelle, la plateforme Mobil’Arden  et l’association « Maison de la Nature ». La nécessaire coordination des actions en sera la réussite.

Les Communautés de Communes voisines (Pays Rethélois et Crêtes Préardennaises) réunies au travers du SCOT, seront également intégrées à la démarche pour que la mobilité soit traitée à une échelle plus vaste (près de 70 000 habitants)

La structuration de la gouvernance est le point principal de réussite du projet. La participation aux différents dispositifs, mais surtout les solutions apportées seront gages de l’efficacité du dispositif. De même, le nombre d’habitants inscrits et utilisant le dispositif Rézo Pouce, le nombre d’entreprises investies sur le dispositif, le nombre de transports réalisés, etc. seront des indicateurs chiffrés importants de réussite.

La constitution de la gouvernance et l’articulation du local avec le niveau départemental sont les principales difficultés à envisager.

En effet, la pertinence des dispositifs n’est effective qu’en les déployant à l’échelle départementale, d’où l’importance du relais par la plateforme Mobil’Arden, et la cohérence des projets.

Le comité de pilotage réunissant les institutions, structures privées, entreprises commerciales et habitants seront un gage d’échanges sur le territoire.

La coordination sera un gage de réussite afin que les actions soient connues et diffusées via un large réseau.

L’adhésion du FJEPCS à la plateforme Mobil’Arden permettra de dupliquer les actions à l’échelle départementale

Par ailleurs, au-delà des frontières de l’intercommunalité, et dans le cadre du SCOT SUD ARDENNES la mobilité sera traitée compte tenu des éléments figurant dans l’étude de préfiguration.

Des rapprochements avec les intercommunalités voisines seront opérés afin d’envisager la continuité des actions entreprises à l’intérieur de l’Argonne ardennaise (Rézo Pouce notamment). Les interactions étant fortes entre Rethel et Vouziers, il est nécessaire que les habitants de l’Argonne Ardennaise puissent y entrer et en sortir facilement (formation, emploi, santé).

49.399274366368, 4.6964787374016

MOBIL’ARGONNE

Communauté de Communes de l’Argonne Ardennaise

pour en savoir plus