Effectuer une recherche sur le site.

Co-voiturage local et solidaire ECOSYST’M

proposer un service de mobilité local et social adapté pour permettre aux personnes les plus fragiles de se déplacer et pour développer une dynamique territoriale autour de cet enjeu de la mobilité

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Un projet de mobilité associé à une monnaie locale

Année de mise en oeuvre
2019

Comment le projet fonctionne ?

Ce service de co-voiturage local vient répondre en partie au constat de l'absence des transports collectifs, de l’augmentation des distances à parcourir et des coûts importants liés aux déplacements en zones rurales.

Ce dispositif qui allie solidarité, économie locale, proximité, culture/loisirs, citoyenneté et réchauffement climatique a pour effet attendu un renforcement des solidarités par le biais de la création d’un « réseau de co-voitureurs », une rupture de l’isolement, une contenance de l’évolution de la fracture énergétique et une optimisation des déplacements avec un effet sur l’environnement.

La monnaie locale associée à ce dispositif, échangeable contre des activités du centre social et culturel va permettre quant à elle de favoriser l’accès à la culture et aux loisirs.

C’est également l’occasion d’impulser et de renforcer une dynamique de territoire grâce à la mise en place d’un écosystème entre les partenaires, les habitants, le centre social et culturel et les élus autour de ce dispositif.

Les conducteurs et les passagers qui souhaitent bénéficier du service de co-voiturage s’inscrivent au centre social et culturel. En effet l’utilisation du service de covoiturage implique l’adhésion à l’association ECO-SYST’M par la signature d’un Pacte de Covoiturage ECOSYST’M et une inscription au dispositif. Un macaron est alors remis aux conducteurs et un carnet de coupons kilométriques/Bons Energie aux passagers (fichets constitués de 4 coupons de 5 km / 0,25 €) est vendu aux passagers par le centre social et culturel. La participation aux frais de transport est assurée par les coupons kilométriques remis par les passagers au conducteur. Cette monnaie a une valeur Bon Energie à son verso, qui permet au conducteur ECOSYST’M de profiter des activités payantes du centre social et culturel (cinéma, ateliers cyberbase, sorties, …). L’adhérent passager ECOSYST’M contacte le centre social et culturel qui  recherche les conducteurs dont les trajets référencés répondent à la demande du passager et accompagne la mise en relation.

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Dans le cadre de notre service de co-voiturage, 2 publics sont ciblés : des conducteurs qui souhaitent se déplacer autrement (plus solidaire et plus écologique) et des passagers qui à la fois veulent également agir sur une mobilité plus éco-responsable mais également les publics les plus fragiles (personnes âgées, en situation de précarité et d’isolement social).

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Ce projet est porté par notre centre social et culturel qui est un lieu repéré par les usagers et notamment le public cible mais également un lieu intégré dans un réseau dynamique et reconnu par des partenaires divers et variés (mairies, institutions/services publics, professionnels du social,…). Equipement de proximité à vocation sociale globale, sa vocation est d’apporter sur un territoire un lieu d’animation de la vie sociale, des interventions sociales concertées et novatrices en direction des familles et de toutes les générations. Il s’attache donc à mettre en œuvre des réponses adaptées aux problématiques des habitants dans un esprit d’implication et de concertation. La mobilité est donc une problématique dont s’est saisi le centre social par le biais de son comité des usagers. En effet, ce dernier a travaillé pendant près de 2 ans pour aboutir à une action concrète ayant pour objectif d’améliorer la mobilité.

Le centre social et culturel, en tant que lieu repéré et reconnu par les habitants et les partenaires est en capacité de mobiliser un réseau de diffusion de l’information et apporte un gage de confiance vis-à-vis du dispositif. Il peut également compter sur une volonté politique forte et des élus qui se sentent concernés par les problématiques de mobilité.

Le frein potentiel est certainement la difficulté à amener un changement de mentalité du côté des conducteurs et d’être confronté par conséquence à une demande supérieure à l’offre.

Il est nécessaire de mobiliser notre réseau et de communiquer auprès de lui sur le volet solidaire du dispositif.

44.9065, 1.4952499999999

Co-voiturage local et solidaire ECOSYST’M

Communauté de Communes Causses et Vallées de la Dordogne

pour en savoir plus