Covid19 - Toutes les informations et les modalités de fonctionnements des mobilités prises pour pallier la crise sont disponibles sur le site du gouvernement

Voies vertes et inclusion sociale

Améliorer la mobilité quotidienne des habitants grâce au réseau des véloroutes et voies vertes pour répondre aux problèmes des collectivités ou usagers sur le sujet de la dépendance à l’automobile des personnes précaires dans les territoires péri-urbains ou ruraux.

 

Quelle est l’innovation portée par la solution de mobilité ?

Ce projet s’appuie sur un dispositif d’accompagnement social pour renforcer les aptitudes individuelles à se déplacer en périphérie et il valorise auprès des habitants le réseau des véloroutes et voies vertes pour développer l’usage utilitaire du vélo.

Comment ça marche ?

Les habitants des territoires péri-urbains ont besoin de solutions concrètes de mobilité pour accéder aux emplois, aux formations et aux services. Associé au réseau sécurisé des VVV, le vélo est un mode de déplacement économique et il devient une solution accessible aux publics précaires.
La solution permet de :

  • favoriser l’inclusion sociale grâce au réseau des véloroutes et voies vertes ;
  • changer durablement les comportements de mobilité dans les zones péri-urbaine et rurale ;
  • inciter les pouvoirs publics à réaliser des véloroutes et voies vertes adaptées aux besoins de mobilité quotidienne des habitants.

Un dispositif d’accompagnement des publics en situation de fragilité sociale et professionnelle est mis en place. A l’issue d’un diagnostic mobilité individuel, l’AF3V et Essonne MobilitéS partenaire du projet organisent des formations collectives qui intègrent des 4 ateliers d’apprentissage du vélo pour 8 personnes par an, soit 80 bénéficiaires directs sur la durée du projet. Cette expérimentation permet aussi de sensibiliser les collectivités locales aux enjeux sociaux des VVV et incite les maîtres d’ouvrage à réaliser des aménagements adaptés à la mobilité quotidienne des habitants.

Pour quels usagers et sur quels territoires ?

Les bénéficiaires directs sont orientés par les structures d'accompagnement social et emploi de l'Essonne dans le cadre du partenariat avec l'association Essonne MobilitéS. Tous les habitants des zones rurale ou péri-urbaine desservies par le réseau des VVV de l’Essonne profitent de cette solution de mobilité.


Le contexte idéal pour mettre en œuvre la solution :

En France 7 millions de personnes rencontrent des difficultés de mobilité au quotidien. Les raisons sont multiples mais la dépendance à l’automobile est un facteur déterminant. Les habitants les plus précaires des territoires péri-urbains sont particulièrement touchés. Dans ce contexte véloroutes et voies vertes apparaissent comme un facteur d'équité territoriale et de solidarité. En effet ce réseau cyclable sécurisé relie les périphéries aux zones où se concentrent emplois et services. Les VVV permettent aux habitants de s'affranchir des dangers et des nombreuses coupures rencontrées en banlieue.

Année de création de la solution

2018

Quel est le niveau de maturité de la solution ?

En expérimentation

Combien de temps faut-il pour la déployer ?

Plus de 1 an

Quels sont les différents coûts afférents à la solution ?

  • Investissements (€) : 31 000 €
  • Fonctionnement (€ / an) : 69 000 €

Quelles sont les références qualifiant la solution ?

Projet soutenu financièrement par la fondation SNCF et la fondation Vinci pour la Cité et à partir de 2020 par la Fondation Macif.

 

Action emblématique :

  • Première session des ateliers d’apprentissage du vélo organisés pour 8 bénéficiaires. Date de mise en œuvre : 27 mars 2019. Lieu de mise en œuvre : le département de l'Essonne et notamment le territoire de la ville d'Orsay. Partenaires : Essonne MobilitéS, fondation SNCF, fondation Vinci pour la cité.
    Lieu : Essonne.