Covid19 - Toutes les informations et les modalités de fonctionnements des mobilités prises pour pallier la crise sont disponibles sur le site du gouvernement

Piloter la politique cyclable avec Géovélo

Utiliser les données en Open Data pour piloter une politique cyclable

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Partage et utilisation des données en open data pour mieux suivre les pratiques cyclables sur le territoire.

Année de mise en oeuvre
2019

Comment le projet fonctionne ?

Comme de nombreux territoires urbains ou périurbains, le Grand-Montauban a vu la pratique du vélo augmenter de manière considérable ces dernières années. Or on observait un manque de données important : état du réseau cyclable, pratiques, etc. Ce projet permet d’obtenir des données fiabilisées sur ces problématiques.
Cela permet aux services de suivre leur réseau cyclable : linéaires des typologies d’aménagement, point de stationnement, stations de libre-service, mais également de suivre les évolutions d’usages du vélo sur le territoire. Pour les usagers, l’accès facilité aux données transmises par la Collectivité permet de se déplacer plus facilement et en meilleure sécurité sur le terrioire.
Etant formé à l’utilisation d’Open Street Map, le GMCA charge les données de son réseau cyclable sur OSM, base de données qu’utilise GéoVélo. Ainsi, les utilisateurs via l’application peuvent se faire conseiller les trajets les plus sécurisés, qui empruntent les aménagements. Le système de vélos en libre-service est également en passe d’être intégré dans l’outil. 
En retour, la Collectivité récolte les données de trajets des cyclistes qui utilisent l’application, ce qui permet d’avoir une information sur les pratiques cyclables et l’utilisation des aménagements.
 

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Communauté des usagers du vélo (tous types : loisirs, domicile travail, professionnels, cyclotourisme…) ;

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Présence d’une politique cyclable ambitieuse : l’utilisation de l’open data est un des maillons de la politique globale sur le développement du vélo. Appétence des services à l’usage des données, et à l’open-data. Une communauté des usagers (type association des usagers) active qui permet également d’être source de proposition et d’alerte sur la qualité de la saisie des données.
Un engagement dans le temps des services pour s’assurer de la fiabilité des données. 
S’assurer de l’engagement de la Collectivité sur les autres volets de la politique cyclable (poursuivre le développement des pistes cyclables par exemple, etc.)
Possible réticence à l’utilisation des outils numériques. Possibles questionnements sur la fiabilité des données remontées via l’outil GPS. Complexité de la méthode de saisie des aménagements dans Open Street Map.
Se former (des formations peu coûteuses existent et sont très efficaces), pratiquer régulièrement l’outil de saisie des aménagements JOSM. S’assurer d’un partenariat solide avec les usagers.
 

44.0164522, 1.3528201

Piloter la politique cyclable avec Géovélo

Grand-Montauban CA

En savoir plus