Covid19 - Toutes les informations et les modalités de fonctionnements des mobilités prises pour pallier la crise sont disponibles sur le site du gouvernement

Pack Hérault Mobilité Inclusive - (PHMI)

Création d’un « Pack Hérault Mobilité Inclusive» mobilisant une complémentarité des actions des partenaires et une complémentarité entre l’offre de mobilité existante et les mobilités innovantes et inclusives

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Utilisation d’une application de mobilité rurale pour choisir son mode de déplacement / un aspect lié aux aménagements routiers qui pourront être désengorgés par les solutions de mobilité apportées par réduction de l’autosolisme et valorisation des solidarités territoriales.

Ce projet a pour but d’accompagner le développement de mobilités durables sur les territoires ruraux selon trois axes qui constituent le « Pack Hérault Mobilité Inclusive» des territoires ruraux.

Année de mise en oeuvre
2018

Comment le projet fonctionne ?

La solution de mobilité à expérimenter comporte deux axes :

  1. La complémentarité entre les solutions existantes et de nouvelles solutions alternatives favorisées dans les territoires ruraux du département : le covoiturage à travers le déploiement d’aires secondaires et le court-voiturage à travers le partenariat avec Rézo Pouce.
  2. Une étude de faisabilité de la création d’une application de mobilité rurale inclusive recensant les différents modes de déplacement et intégrant le report modal vers les modes collectifs, en coopération avec Hérault Transport (service de la Région Occitanie) pour l’obtention des données d’exploitation du Réseau (grille horaire, positionnement des arrêts, tracé des lignes).

Ce projet a pour but d’accompagner le développement de mobilités durables sur les territoires ruraux selon trois axes qui constituent le « Pack Hérault Mobilité Inclusive» des territoires ruraux :

La solution de mobilité à expérimenter comporte deux axes :

1. La complémentarité entre les  solutions existantes et de nouvelles solutions alternatives favorisées dans les territoires ruraux du département :

    • le covoiturage à travers le déploiement d’aires secondaires ;

    • le court-voiturage à travers le partenariat avec Rézo Pouce ;

2. Une étude de faisabilité de la création d’une application de mobilité  rurale inclusive recensant les différents modes de déplacement et intégrant le report modal vers les modes collectifs, en coopération avec  Hérault Transport (service de la Région Occitanie) pour l’obtention des données d’exploitation du Réseau (grille horaire, positionnement des arrêts, tracé des lignes).

Le projet couvre une grande partie du territoire départemental, à l’exception de la Métropole de Montpellier et des quatre agglomérations du littoral, très urbanisées et  déjà bien desservies par les transports. Cette échelle très large implique évidemment une diversité d’espaces allant des vallées fluviales de l’Orb et de l’Hérault aux moyennes montagnes des Cévennes.

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Actifs – demandeurs d’emplois - citoyens

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Ce projet intègre les dispositions votées par le Conseil Départemental au sein du Schéma Départemental d’Amélioration de l’Accessibilité des Services au Public (SDAASP), et notamment les volontés d’organisation d’une offre de mobilité complémentaire en dehors des itinéraires de flux, et de renforcement ainsi que d’animation de l’offre de covoiturage traditionnel ou alternatif (Rézo Pouce). D’autre part, le Pacte Territorial d’Insertion, impulsé par la réforme des minima sociaux, et signé par le Département et les EPCI héraultaises en 2017, a pour but de mener des actions d’insertion adaptées aux réalités locales, et donc d’améliorer l’accès à la mobilité et à l’emploi dans les zones rurales. Enfin, ce projet permettra d’améliorer les déplacements touristiques et de loisirs, très importants sur les axes secondaires du Département.

Le SDAASP, voté par le Conseil Départemental, propose de développer le covoiturage et le court voiturage au sein du Département. Il y a donc une volonté forte des élus départementaux pour la réalisation de ce projet. Plus localement, la Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau réfléchit à mettre en place le système Rézo Pouce sur son territoire, la Communauté de Communes du Grand Pic Saint Loup l’a déjà adopté, trois EPCI développent des Transports à la Demande, et le Pays Cœur d’Hérault souhaite créer une application de transports, preuves d’une volonté d’améliorer la mobilité au sein du département à tous les échelons, et le Département souhaite harmoniser ces initiatives locales.

La mobilisation des acteurs autour d’un projet commun de mobilité est l’enjeu stratégique de ce projet de mobilité inclusive. La capacité des territoires à investir est un enjeu important. Le Département a engagé à ce sujet une période d’information dès 2018 qu’il poursuivra en 2019. Ce projet repose sur une implication locale des usagers et des pouvoirs publics.

Une des grandes difficultés sera de faire changer le comportement des citoyens en communiquant sur les nouveaux moyens de transport mis en place. Cela passe par une forte implication des communes. D’autre part, les EPCI devront consentir à l’inscription au Rézo Pouce qui nécessite un apport financier, amoindri par celui du Département. Enfin, la dernière difficulté sera de convaincre dans un premier temps le secteur public, puis le secteur privé, de mettre à disposition des des places de parking conventionnées, par les perspectives économiques qu’elles peuvent représenter.

Caractéristiques

43.622251466404, 3.8384924065623

Pack Hérault Mobilité Inclusive - (PHMI)

Conseil départemental de l’Hérault

pour en savoir plus