Effectuer une recherche sur le site.

Nave Nostrum

Expérimentation de navettes maritimes comme mode de transport collectif préfigurant une desserte à l’échelle régionale des polarités côtières entre l’Ile-Rousse et Bonifacio.

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

De nombreuses expérimentations sont menées actuellement sur des navires combinant énergie solaire et hydrogène. L’intégration de ces innovations sera recherchée.

Année de mise en oeuvre
2020

Comment le projet fonctionne ?

La côte occidentale de la Corse se caractérise par une faible densité de population et des temps de parcours en voiture très longs compte-tenu du relief accidenté. Les modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle sont quasiment inexistants avec l’absence de desserte ferrée en dehors de la balagne et une offre de cars interurbains surtout saisonnière. De fait, la population est très motorisée et cela pèse sur son budget, ce qui fait de la Corse, la première région en termes de précarité énergétique liée aux déplacements. Il s’agit donc de désenclaver les territoires pour accroître leur attractivité hors saison et réduire les problèmes de congestion des rares itinéraires routiers pendant la période estivale, car le territoire est soumis à une très forte saisonnalité.

Les navettes permettront d’améliorer le désenclavement des territoires en proposant une solution de mobilité alternative à la voiture individuelle : à ce titre, elles permettront de réduire la précarité très élevée des populations en milieu rural. Par ailleurs, elles doivent aussi permettre de réduire les problèmes de congestion routière estivale.

Il s’agit d’expérimenter des navettes maritimes, sur 3 territoires de la côte ouest de la Corse, comme mode de transport collectif innovant préfigurant une desserte à l’échelle régionale des polarités côtières entre l’Ile-Rousse et Bonifacio.

Le PADDUC mentionne dans son annexe « Schéma de Mise en Valeur de la Mer » l’étude puis l’expérimentation « d’un mode de transport collectif innovant par la mise en place d’une navette maritime desservant les petites polarités côtières entre Calvi et Ajaccio dans un premier temps puis, d’Ajaccio à Bonifacio dans un second temps ». Trois territoires (2 PETR et 1 CC) souhaitent expérimenter la mise en place de navettes maritimes sur leurs territoires respectifs. Les résultats de ces expérimentations contribueront au développement d’un service maritime ouest-Corse.

Les navettes maritimes permettront de transporter des voyageurs, mais potentiellement aussi des marchandises. Les services privés existants, à destination des touristes, seront associés au projet. La réflexion pourra s’inspirer d’exemples locaux (Porticcio-Ajaccio et Girolata-Vignola) et méditerranéens (côte sud de la Crête, cinque terre, Naples).

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Le développement d’une solution innovante de transport en commun qui permettra de réduire les impacts (énergie, GES, bruit …) des déplacements motorisés.

La création d’un service de transport en commun est une source majeure de création d’emplois et de développement du territoire puisque d’après l’UITP chaque euro investi dans le transport public génère 5 euros de valeur économique ajoutée. L’offre de transport public maritime sur la côte ouest de la Corse est de surcroît envisagée comme un élément d’attractivité touristique supplémentaire et donc de développement économique à faible impact écologique.

Conformément aux orientations du PADDUC, le service de navette maritime doit permettre de développer les polarités côtières de la côte occidentale de la Corse : L’Ile-Rousse - Calvi –Galeria -Girolata –Porto – Arone - Sagone – Cargèse -  Ajaccio – Porticcio – Isolella – Porto-Pollo – Propriano – Campomoro – Tizzano – Pianottoli – Bonifacio, autant de secteurs sur lesquels des opérations publiques d’aménagement devront être engagées, ce qui se traduira par une implication accrue des collectivités locales dans la maîtrise de la transformation de leur territoire

Comme présenté plus haut, et comme expérimenté dans le golfe d’Ajaccio (entre Ajaccio et Porticcio), une navette maritime a un fort potentiel de report modal car elle réduit les temps de parcours et propose une expérience très qualitative, si elle offre un minimum de fréquence et peut circuler une grande partie de l’année. Elle offre par ailleurs un confort de déplacement et une expérience dépaysante appréciée très largement par ceux qui l’empruntent pour leurs trajets qu’ils soient pendulaires ou touristiques.

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Les élus soutiennent le projet et l’ont d’ailleurs impulsé lors du Comité Technique des Transports Intérieurs de la Corse, instance de gouvernance de la mobilité à l’échelle régionale, à l’occasion duquel était présenté l’AMI French Mobility.

Suite à cette première manifestation commune d’intérêt, plusieurs réunions de travail avec les techniciens puis les élus ont permis de préparer cette candidature.

La gouvernance multi-acteurs du projet est une force mais peut potentiellement ralentir sa mise en œuvre. De même, la présence de bateliers proposant des offres de promenades en mer purement touristiques sur le secteur est signe de pertinence du projet, mais peut, s’ils ne sont pas bien associés à la démarche, constituer un véritable écueil.

La gouvernance multi-acteurs du projet est une force mais peut potentiellement ralentir sa mise en œuvre. De même, la présence de bateliers proposant des offres de promenades en mer purement touristiques sur le secteur est signe de pertinence du projet, mais peut, s’ils ne sont pas bien associés à la démarche, constituer un véritable écueil.

Le travail partenarial nécessite une animation chronophage difficilement assumable par les intercommunalités. L’AUE, pour le compte de la Collectivité de Corse, et la DDTM s’engagent à assurer cette animation.

42.571501470071, 8.8915419399188

Nave Nostrum

Pays de Balagne

pour en savoir plus