Effectuer une recherche sur le site.

L’Aiguillage, Maison du tourisme et de l’écomobilité

Valoriser et promouvoir un tourisme durable aux portes de la capitale et de favoriser modes de déplacements doux et alternatifs à la voiture sur un territoire péri-urbain.

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Ce projet est innovant dans la mesure où il n’existe pas de structure semblable en territoire péri-urbain  et rural aujourd’hui en Ile de France rassemblant à la fois un enjeu touristique et d’Ecomobilité.

Année de mise en oeuvre
2019

Comment le projet fonctionne ?

Le projet répond à la problématique d’accessibilité du territoire à partir du RER B pour les touristes.

Par ailleurs, il résout la problématique de l’intermodalité TC-vélo pour les habitants.

Il permet de pallier le manque de transport en commun en heure creuse à partir de la gare RER grâce à la location de VAE et de véhicules électriques en auto-partage.

Il promeut l’intermodalité en proposant de la location de VAE courte, moyenne et longue durée qui peut se combiner avec l’usage des TC comme les RER et les bus, en offrant également un stationnement sécurisé pour les vélos à proximité immédiate de la gare.

C’est aussi un lieu qui propose des services de réparation, vente et lavage de VAE.

Une flotte de 60 vélos et VAE est mise en location à destination du public local et des visiteurs.

Un stationnement de 90 places sécurisées pour vélo est accessible par badge RFID et bientôt par pass Navigo.

Deux véhicules twizy sont réservables à la demi-journée ou à la journée en auto-partage pour des déplacements de proximité ou touristiques.

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

  • Usagers du RER B ayant besoin de louer un vélo pour se rendre à la gare et de stationner leur cycle de manière sécurisée.
  • Visiteurs et touristes venant découvrir le territoire et souhaitant se déplacer à vélo ou en véhicule électrique.

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

La question de l’écomobilité sur le territoire du PNR soulève plusieurs enjeux d’ordre économiques et politiques.

Les politiques locales se doivent de placer les mobilités alternatives à la voiture au cœur de leur préoccupation afin de réduire de manière significative l’empreinte carbone du territoire.

Cela passe par la mise en place de PLD, PCAET mais aussi de schéma directeur cyclables structurants à l’échelle des EPCI pour mener des objectifs d’aménagements et services cyclables à moyen et long terme.

Le contexte idéal serait donc que l’ensemble des facteurs essentiels pour résoudre les problèmes de mobilités soient réunis => Une politique d’actions cohérentes et pertinentes menée à l’échelle des EPCI du territoire. 

Sous-entendant des moyens de transports alternatifs fiables, efficaces et adaptés à la problématique du territoire, un maillage cyclable structuré et homogène sur le territoire, ainsi que des services et infrastructures favorisant l’usage des modes actifs.

Le projet de l’Aiguillage est donc un début de solution qui doit s’intégrer dans une politique globale et partagée.

La réussite du projet sera assurée non seulement par la complétion du réseau de pistes cyclables existantes sur le territoire, mais également mesurable par la fréquentation de l’équipement, la satisfaction des usagers par rapport aux services proposés et l’augmentation croissante des usagers du vélo lors des déplacements quotidiens et de loisirs.

Une fréquentation du territoire satisfaisante en moyenne et haute saison avec un impact positif pour les acteurs touristiques : hébergeurs, restaurateurs, sites touristiques.

Les freins potentiels identifiés sont liés au « sous-dimensionnement » de l’offre de services proposés par rapport au besoin de la population.

Autrement dit nous pouvons nous attendre à une demande croissante de location de vélo au sein de la structure qui ne peut accueillir aujourd’hui que 60 vélos.

Il en va de même pour l’abri à vélo sécurisé qui ne peut accueillir que 90 places de stationnement de VAE dont 30 pour les usagers du RER.

La demande encore une fois peut très vite devenir supérieure à l’offre et à la capacité d’accueil actuel de l’équipement.

Si la demande de location de vélos augmente de manière significative, la mise à disposition de VAE supplémentaires peut être renforcée par le service de location de Vae qui sera mis en place par Ile de France Mobilité en septembre 2019.

Concernant le stationnement, l’abri actuel peut accueillir encore 30 places de vélos supplémentaires, au-delà il faudra envisager un abri à vélo supplémentaire dans le cadre du réaménagement du pôle gare de St Rémy-lès-Chevreuse.

48.7086, 2.04134

L’Aiguillage, Maison du tourisme et de l’écomobilité

Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse

pour en savoir plus