Evacuation de déblais de chantiers par la voie fluviale

favoriser les solutions multimodales alternatives à la route, pour évacuer les déblais de chantier du Grand Paris Express en limitant les nuisances et l’impact environnemental du projet.

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Utilisation de la voie fluviale pour évacuer les déblais de chantiers

Année de mise en oeuvre
2019

Comment le projet fonctionne ?

Plusieurs leviers sont mis en place pour minimiser l’acheminement des déblais par la route (qui entraîne saturation des axes routiers, bruit, pollution de l’air, émission de CO2, …) en favorisant l’évacuation par la voie fluviale si possible directement depuis les chantiers. Un seul convoi peut en effet remplacer entre 200 et 250 camions sur la route.

« Une tonne transportée par voie d’eau émet 60% de moins qu’une tonne transportée par la route » –  HAROPA Port (https://youtu.be/5SuDBQ1MIqk) 

La voie d’eau permet également d’accéder à des exutoires pour la valorisation de nos déblais plus éloignés, en dehors de l’Ile-de-France, déjà saturée.

Les déblais sont ainsi acheminés par des barges depuis des plateformes (anciennes plateformes rénovées ou quais éphémères construits sur pilotis) où ils sont caractérisés. Au total, 15% des déblais issus des travaux du Grand Paris Express ont été à ce jour évacués par le fleuve (sur un total de 22 millions de tonnes) à travers 4 plateformes : Bonneuil-sur-Marne, Pont de Sèvres à Sèvres, les Ardoines à Vitry-sur-Seine et le Canal Saint Denis auxquelles il faut rajouter d’autres plateformes tierces sollicités par les groupements de travaux.

Par exemple, la plateforme de Bonneuil sur Marne (aménagée en partenariat avec HAROPA Port) a accueilli près de 750 000 tonnes de déblais issus du creusement du tunnelier Camille.

Pour permettre ce report modal vers le fleuve, la Société du Grand Paris s’est appuyée sur le levier de la commande publique, en prescrivant dans ses appels d’offre que les prestataires aient recours à la voie d’eau pour évacuer les déblais. La Société du Grand Paris a une convention avec Voies Navigables de France pour favoriser l’évacuation fluviale dans les marchés.

Voir aussi : Reportage Grand Paris Express – Webinaire Logistique Fluviale InTerLUD

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Ce principe peut être reproduit par des établissements publics ou des entreprises privées pour des chantiers pérennes ou de forts volume et cadence.

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Le contexte idéal : Contexte idéal pour mettre en œuvre le projet et résoudre les problématiques

-              Proximité des chantiers avec des voies d’eau

-              Aménagement des voies d’eau adéquat

-              Gabarit des barges compatible avec cadences des chantiers

-              Existence d’emprises et plateformes disponibles et fonctionnelles

-              Fortes contraintes sur le réseau routier

Les facteurs de réussite : Facteurs de réussite du projet :

-              Appui de Voies navigables de France à travers une convention pour les marchés (Guide pratique achats publics publié par VNF : Intégrer un maillon fluvial dans la logistique des appels d’offres de grands chantiers publics)

-              Instauration d’un dialogue avec les entreprises car il est nécessaire de convaincre pour changer les modes de faire : cela a été une réussite dans le cas du Grand Paris Express car cela a aussi permis aux entreprises de travaux de lier des alliances et groupements avec des acteurs spécialisés sur ce secteur

Les freins potentiels : Freins potentiels du projet :

-              Besoin d’un cours d’eau à proximité immédiate,

-              Limitations liées à la voie d’eau : passage des écluses, crues, …

-              Entreprises peu coutumières de l’évacuation par voie fluviale, plus habituées à fonctionner par la route (poids lourds)

-              Constances des flux et volumes importants à évacuer

-              Concurrence du transport de marchandises

Les leviers : Leviers pour dépasser ces freins:

-              Anticiper les risques liés à la voie d’eau (passage d’écluse, niveaux de crues, …) et les prévoir dans les marchés

-              Appel d’offre favorisant ou imposant les entreprises à utiliser le fleuve quand emprises à proximité, canaux, ou la Seine

-              Convaincre et contraindre en prescrivant dans les appels d’offre l’utilisation obligatoire de l’évacuation fluviale

Caractéristiques

48.90851, 2.36379

Evacuation de déblais de chantiers par la voie fluviale

Société du Grand Paris

En savoir plus