Effectuer une recherche sur le site.

Des quartiers vers l’emploi, une nouvelle mobilité

Permettre aux habitants des QPV d’accéder à certains emplois par une meilleure information et lisibilité des services et aides à la mobilité

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

La ville s’empare du sujet et développe une offre de service spécifique pour les habitants en partenariat avec l’AOTU, l’opérateur de transport, les entreprises, les SIAE, les membres du SPEL.

Année de mise en oeuvre
2010

Comment le projet fonctionne ?

Les habitants des quartiers en CUCS n’accèdent pas à certains emplois en horaires décalés ou non desservis

  • connaissance insuffisante de l’offre existante de transports et d’aides à la mobilité
  • L’offre de transports en commun ne répond pas entièrement à leurs besoins
  • La condition d’être véhiculé est un critère de sélection des candidats pour la plupart des offres d’emploi

Les déplacements dans l’agglomération évoluent en faveur de la voiture individuelle. Les acteurs du transport public ne prennent pas toujours en compte les besoins des habitants des quartiers en CUCS. Faute d’avoir une connaissance fine des besoins de déplacements des habitants des quartiers, les acteurs du transport public ne prennent pas toujours en compte leurs besoins spécifiques.

A terme, les projets mis en place devaient avoir :

  • Permis à plus de 2/3 des habitants détectés par le Pôle Mobilité et rencontrant des difficultés de déplacements de trouver une solution adaptée à leurs besoins et moyens financiers
  • Sensibilisé les acteurs aux problèmes de mobilité des habitants des quartiers de manière à s’assurer une participation active et réactive de tous dans chaque projet de mobilité
  • Amélioré l’offre de service existante en termes de transport et d’aide à la mobilité de manière suffisante pour répondre à la majorité des besoins de déplacements
  • Assuré une utilisation optimale de chaque service et aide proposés
  • Entraîné un report modal des déplacements en voiture individuelle vers les déplacements en transports alternatifs, respectueux de l’environnement.
  • Sensibilisé les entreprises aux problèmes de mobilité de manière à ce qu’elles les intègrent dans leur stratégie et dans leurs recrutements.

Sensibiliser les acteurs aux problèmes de mobilité des habitants des quartiers pour les fédérer autour de projets

Rendre l’offre plus lisible pour les professionnels de l’accompagnement et les habitants :

  • support qui expose les moyens, les aides et les différents interlocuteurs,
  • centre de ressources pour orienter vers l’offre de transport la plus adéquate,
  • création d’une structure mutualisant l’ensemble des offres de service mobilité

Mettre en place des outils de suivi et d’évaluation, qui permettront de vérifier la pertinence de chaque action et de les ajuster à la demande.

Promouvoir l’utilisation de modes de transports alternatifs et respectueux de l’environnement

Sensibiliser les entreprises à la mobilité

Développer l’accès à la Zone Industrialo-Portuaire, principale zone d’emploi de l’agglomération

Faciliter l’accès aux stages, à la formation, aux entretiens d’embauche et à l’emploi des habitants des quartiers, par le développement de nouveaux services et nouvelles aides à la mobilité

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Tous les demandeurs d’emploi issus des Quartiers prioritaires de la ville rencontrant des difficultés de mobilité :

Horaires et lieux non desservis

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

  • Un partenariat fort entre la commune et l’AOTU (ici la CODAH)
  • Des partenaires locaux très impliqués :opérateur de transport en commun, SPEL, associations, entreprises, SIAE
  • L’opportunité donnée par la révision totale du plan de déplacement urbain avec le projet d’implantation de deux lignes de tramway
  • Un chargé de mission dédié
  • Un co-pilotage indispensable
  • Des moyens financiers conséquents
  • Les pratiques et les problématiques ne répondent pas à la même temporalité que les traitements financiers (subventions, marchés publics)
  • Un territoire large qui se décline en sous-territoire rencontrant chacun des problématiques spécifiques et localisées
  • L’entreprise qui persiste à imposer le permis comme critère de recrutement
  • Le partenariat
  • Le financement
  • L’innovation
  • Le portage politique
  • Le comité de pilotage et le comité technique de suivi

49.4945, 0.10945500000003

Des quartiers vers l’emploi, une nouvelle mobilité

Ville Du Havre

pour en savoir plus