Covid19 - Toutes les informations et les modalités de fonctionnements des mobilités prises pour pallier la crise sont disponibles sur le site du gouvernement

COVOIT’SANTÉ 63

Faciliter l’accès physique ou géographique à la santé des personnes en situation de précarité vivant dans les Combrailles, Puy-de-Dôme. Projet pilote de covoiturage médical.

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Renforcement du maillage territorial en zone peu dense, à travers la mobilisation de différents acteurs locaux, de bénévoles conducteurs, de référents territoriaux.
Le covoiturage solidaire santé est un moyen pour les usager.ère.s de se réapproprier leur parcours de santé au sens large, d’être autonome dans leurs parcours de soins.

 

Année de mise en oeuvre
2019

Comment le projet fonctionne ?

30% des français renoncent à se rendre à un rendez-vous de santé, faute de mobilité et plus la personne est contrainte par sa situation géographique, monétaire, technique… plus ce risque est élevé. Ce constat national vient renforcer le diagnostic déjà porté par le programme de médiation en santé RESCORDA de Médecin du Monde auprès des populations isolées et précaires vivant dans les Combrailles. En 2017, 39% des personnes accompagnées ont déclaré avoir rencontré des difficultés de transport pour se faire soigner. En outre, le programme se voit contraint de maintenir le suivi de certaines personnes dont le seul obstacle restant à l’autonomie dans leur parcours de soins est le transport.
Il s’agit de personnes précaires dont plus de la moitié (56%) n’ont pas de moyen de transport personnel. Beaucoup rencontrent des difficultés financières pour se déplacer (achat et entretien véhicule, essence, taxi). Les transports en commun existants sont limités en milieu rural et sont souvent inadaptés à un rendez-vous médical.

Ce projet consiste en la mise en place d’un dispositif de covoiturage santé solidaire accessible financièrement, géographiquement et techniquement aux personnes en situation de précarité vivant en milieu rural. Cela favorisera leur accès géographiquement à la santé tout en renforçant le lien social puisque ce système passera par la mise en relation d’un réseau de bénévoles conducteurs (dont des conducteurs effectuant déjà le trajet demandé) et de personne ayant besoin de se déplacer.

Le covoiturage santé solidaire est une solution de mobilité, imaginée avec le concours des acteurs locaux. Destinée aux personnes n’ayant pas les moyens de se rendre sur leur lieu de soins (et ne trouvant aucune solution dans le droit commun), elle veut limiter les risques de report et de renoncement aux soins. Ce projet a aussi pour vocation de faciliter l’accès à la santé au sens holistique en promouvant l’autonomie de la personne dans son parcours de soins. Avec son caractère bénévole et l’implication des différents acteurs locaux, il propose de renforcer le maillage territorial et d’initier de nouvelles solidarités à destination d’un public souvent invisible : les personnes précaires vivant en milieu rural.

Ce projet est innovant par sa nouveauté (Absence de dispositifs de covoiturage solidaire dédiés à la santé) et a également un fort potentiel de réplication sur d’autres territoires au travers des enjeux et objectifs :

  • Energétiques : Accompagner avec des actions éducatives, pour autonomiser les personnes dans leur mobilité.
  • Environnementaux : Développer une mobilité propre. Privilégier le transport groupé et les transports en commun.
  • Sociaux : Contribuer à réduire les inégalités sociales et territoriales de santé. Témoigner des difficultés de mobilité des personnes précaires en milieu rural.
  • Economiques : Expérimenter le développement d’un service de mobilité innovant. Partager les frais de transport entre habitants. Diminuer les coûts de pri

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Principale : Les populations en situation de précarité vivant sur le territoire d’expérimentation (milieu rural) et rencontrant des difficultés pour se déplacer à leur rendez-vous de santé.
Personnes sans permis de conduire ou sans véhicules.
Personnes aux capacités financières délicates.
Personnes ne bénéficiant pas d’une prescription médicale de transport ou d’une aide à la mobilité.
Personnes dans l’incapacité physique ou morale de conduire.
Personnes ne relevant plus de l’accompagnement d’un médiateur santé.

Secondaire : Conducteur.rice.s bénévoles qui formeront le réseau
Tertiaire : Partenaires et acteurs relai local.

 

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Le covoiturage solidaire santé est une solution de mobilité, imaginée et construite avec le concours des acteurs locaux. En effet, une série de réunions réunissant les acteurs du territoire (associations, communes, communauté de communes, SMADC, conseil départemental…) ont été mises en place depuis 2017 et le covoiturage santé solidaire a été identifié comme l'une des solutions possibles pour pallier aux difficultés de mobilité dans l’accès à la santé sur ce territoire. Entre avril et août 2018, Médecins du Monde, en partenariat avec Covoiturage Auvergne a réalisé une étude sur la mise en place d’un tel dispositif dans les Combrailles. La commune de Saint-Gervais-D’Auvergne a soutenu les deux associations pendant la phase de diagnostic et d’élaboration du projet avant de se positionner comme porteur via la Maison de services au public, seule active sur le territoire.  Depuis octobre 2019, le projet Covoit’Santé 63 a été repris juridiquement par la Communauté de Communes du Pays de Saint Eloy

Facteurs de réussite :

  • Implication durable et motivations du.de la référent.e, des conducteur.rice.s et des partenaires
  • Nombre de conducteur.rice.s recruté.e.s suffisant
  • Adhésion des personnes au principe du covoiturage, Capacité financière des personnes à utiliser le dispositif, Non-stigmatisation du public cible, Autonomie et capacité des personnes à prendre les transports en commun
  • Maintien des réseaux de transport, des aides à la mobilité existantes sur le territoire
  • Communication auprès des partenaires de santé
  • Communication auprès du public pour recruter des bénévoles

Freins potentiels :

  • Maillage structurant de conducteurs bénévoles sur l’ensemble du territoire d’expérimentation
  • Implication des conducteurs bénévoles
  • Non-adhésion des usagers aux principes du co-voiturage
  • Déploiement et portage du projet à une plus grande échelle territoriale
  • Sécurisation du modèle économique

Leviers pour dépasser les freins :

L’implication de tous les acteurs passe par une promotion importante et régulière pour maintenir le dispositif et les communautés de conducteur.rice.s. Il est important de chercher des leviers pour leur donner envie de faire vivre ce projet. Animer les communautés de conducteur.rice.s sera donc une étape importante dans la mise en place et l’implantation du projet sur le territoire. L’implication des acteurs locaux dès le démarrage est également importante afin qu’ils accompagnent le développement des outils et du projet et qu’ils le relaient sur le territoire.
Un des axes du projet est l’information et la formation des usagers (ex : atelier mobilité, baptême de covoiturage) afin de les sensibiliser, entre autres, aux principes du co-voiturage mais également sur l’existant afin de renforcer leur autonomie.

 

46.15793, 2.83623

COVOIT’SANTÉ 63

Pays de Saint Eloy

 

pour en savoir plus