En cours de construction : participez à l’amélioration    Contactez-nous

Effectuer une recherche sur le site.

Autopartage en milieu rural en Ardèche

Mon projet permet de proposer des véhicules en autopartage afin de faciliter l'accès à la voiture pour tous.

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Développer l’autopartage sera une nouvelle façon de créer du lien social en revalorisant l’entraide et le partage.

Année de mise en oeuvre
2019

Comment le projet fonctionne ?

Le projet permet de proposer des véhicules en autopartage afin de faciliter l’accès à la voiture pour tous : le mode de déplacement incontournable en Ardèche. Deux expérimentations auront lieu sur plusieurs territoires : ruraux et villes moyennes. Une première porte sur l’autopartage intergénérationnel entre particuliers avec un tiers de confiance et une deuxième sur l’autopartage de véhicules électriques ou de véhicules de service sur Annonay Rhône Agglo.

L’objectif est de proposer un service complémentaire de mobilité sur les agglomérations.

Deux expérimentations sont envisagées.

La première est l’autopartage intergénérationnel, entre particuliers en milieu rural. Par exemple, une personne âgée qui se sert peu de son véhicule pourrait le louer à un jeune ménage qui ne dispose que d’une voiture et a besoin d’un deuxième véhicule de façon occasionnelle. Un tiers de confiance assure la mise en relation et la gestion du paiement des locations pour qu’il n’y ait pas d’échange d’argent direct entre les particuliers.

La deuxième expérimentation repose sur l’autopartage de véhicules électriques dans les villes moyennes. Les collectivités territoriales feront un achat groupé de voitures électriques qu’elles mettront en autopartage.

Annonay Rhône Agglo propose en parallèle d’expérimenter l’autopartage de véhicules de services sur ses différents sites.

La première solution d’autopartage entre particuliers, permettra d’adapter l’autopartage au milieu rural. La CAPCA incitera les habitants à pratiquer l’autopartage en accordant une somme minimum à la semaine aux propriétaires mettant en location leur véhicule même si la voiture n’est pas louée. Elle sera le tiers de confiance pour l’assurance et le paiement des locations.

La deuxième solution d’autopartage de véhicules électriques dans les villes moyennes est innovante car elle n’existe pas en Ardèche. De plus, le département possède un réseau important de bornes de recharge électriques qui sont sous-utilisées. Les véhicules en autopartage seraient installés sur ces bornes. La réservation se ferait dans un premier temps en mairie puis sur un site internet. La solution de l'autopartage des véhicules de services électriques et thermiques sur Annonay permettra aux véhicules d'être davantage utilisés mais aussi de rendre accessible un véhicule électrique en autopartage.

Le périmètre de la première expérimentation est celui du plateau de Vernoux. C’est un territoire majoritairement rural situé au Nord de la CAPCA. Le périmètre de la seconde expérimentation est celui des villes d’Aubenas, de Privas et d’Annonay et de leurs périphéries. Ces villes moyennes ardéchoises partagent des caractéristiques similaires.

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Tout public et en particulier :

L’autopartage facilite l’insertion économique et sociale des personnes précaires en rendant possibles des déplacements pour des entretiens d’embauche par exemple. Par ailleurs, l’union de trois AOM permettra de développer un service global avec des coûts optimisés et intéresser un peu plus les opérateurs privés qui travaillent sur l’autopartage.  L’idée est de travailler avec le même opérateur privé sur les 3 AOM ardéchoises de manière à avoir une lisibilité sur le territoire et de proposer un service global identique.

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Le vice-président aux Transports et aux Mobilités de la CAPCA, Yann Vivat, est très investi sur les mobilités alternatives et douces. Il est convaincu de la réussite de l’autopartage intergénérationnel. Pour impliquer les habitants sur le plateau de Vernoux, la CAPCA peut s’appuyer sur un réseau solide et la mobilisation de ce territoire devenu TEPOS en 2013. Le Président de Tout’enbus estime que l’autopartage est un moyen complémentaire aux lignes de transport en commun existantes et permet de créer du lien social, lutter contre la précarité et limiter les pollutions liées aux déplacements. Le vice-président aux Transports et aux Mobilités d'Annonay Rhône Agglo, Thomas Toularastel comme le Président du Syndicat Tout’en bus sont intéressés par le développement des mobilités alternatives.

En terme de stratégies locales, le souhait est de développer l'autopartage de manière complémentaire aux réseaux de transport en commun dans le cadre d'une desserte à des échelles spécifiques du territoire.

Les facteurs de réussite du projet reposent sur l’animation et le fait d’obtenir un nombre de personnes pratiquant l’autopartage assez important.

Toutefois, il faut faire attention à la clarté du discours car l’autopartage est peu connu en Ardèche et pour que les personnes tentent l’expérience, il faut qu’elles comprennent et qu’elles s’approprient le projet.

Il faut trouver un moyen pour les trois AOM de discuter facilement ensemble et agir de concert malgré l’éloignement des territoires. Le discours autour de l’expérimentation doit être clair afin que les communes et les habitants concernés comprennent et s’approprient le projet. Il sera nécessaire d’harmoniser la communication, les modalités de fonctionnement et les tarifs.

Caractéristiques

44.734221037617, 4.5999241499151

Autopartage en milieu rural en Ardèche

Communauté d’agglomération Privas centre Ardèche

pour en savoir plus