Effectuer une recherche sur le site.

Réseau Inclusif des Alternatives de Transport dans l’Oise

Développer une offre de services alternatifs locaux complémentaires des services de transport existants

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Un nouveau mode d’organisation collective de la mobilité qui s’inscrit dans le champ de l’économie solidaire et qui trouve ses ressources localement.

Année de mise en oeuvre
2018

Comment le projet fonctionne ?

La communauté de communes du Plateau Picard a organisé un service collectif de transport à la demande, le TADAM, depuis 2012, pour permettre aux habitants des villages de disposer d’une solution de déplacement en direction des services existants: gares, commerces et services divers. Le TADAM, jugé trop difficile d’accès (sur réservation) et trop limité en destinations, n’a pas atteint les objectifs de fréquentation attendus. Il s’agit d’apporter une réponse alternative complète, durable, plus simple d’accès pour les habitants et d’un coût acceptable pour la collectivité, en tirant parti des solutions de déplacements existantes sur le territoire.

Le besoin de mobilité concerne les habitants des 20 communes non desservies par une ligne régulière, et également les autres pour lesquels l’offre reste très limitée. Au-delà de la population « captive », le projet cherche à impliquer les habitants dans un changement d’habitudes de déplacements pour limiter les impacts environnementaux et créer du lien social, notamment parmi les 10 600 actifs se déplaçant quotidiennement et les 2 200 jeunes en insertion.

Dans un territoire rural, la mise en réseau des alternatives de transports des personnes vise à offrir aux habitants un panel de solutions de déplacements locaux, complémentaires aux services collectifs existants, en quatre axes : auto-stop organisé, service spécifique pour les séniors, animation d’une cellule d’information et d’orientation, et aide à la mobilité pour l’emploi (partenariats avec les entreprises locales et accompagnement des jeunes en recherche d’emploi).

Le dispositif «Rezo Pouce» permet d’apporter un potentiel important de trajets quotidiens. Cette solution est complétée d’un service expérimental, le « Rezo Pouce Séniors », une solution de covoiturage avec prise en charge à domicile. Une cellule d’animation, avec un numéro de téléphone dédié permettra aux séniors de disposer d’une aide, de conseils et d’informations pour accéder à tous les modes de transport, publics, privés et alternatifs, existant sur le territoire. Un travail particulier est mené avec la mission locale rurale du Grand Plateau-Picard et avec les entreprises du territoire pour développer la mobilité solidaire « domicile-travail ».

Rezo Pouce Séniors et Rezo Pouces entreprises sont de nouvelles déclinaisons du dispositif, qui n’ont jamais été expérimentées et la SCIC Rezo Pouce réserve le premier volet au territoire du Plateau Picard, dans un premier temps.

La mise en place d’une cellule d’animation a pour objectif d’apporter un service de proximité nouveau pour réduire le déficit d’information de certains publics en matière de mobilité et mettre en perspective les différentes solutions.

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Pour la cible domicile-travail, une estimation rapide en considérant que 10% des trajets seraient captés à long terme par Rezo Pouce, avec  une distance moyenne de 10km (le territoire fait environ 20 km x 20 km) amène aux évaluations suivantes : Population concernée : 4 476 / Part de marché : 10%

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Le projet de RIALTO s’inscrit pleinement dans les objectifs de l’Etat (loi d’orientation des mobilités en lecture) et de  la Région Hauts de France pour remédier au déficit chronique de mobilité des territoires ruraux. L’expertise acquise dans le cadre du TADAM a permis de confirmer et de préciser ces besoins identifiés dans l’étude transports réalisée en 2008. La perspective d’élaboration d’un nouveau schéma de cohérence territoriale (SCoT) en 2019,  dans le cadre du syndicat mixte de l’Oise Picarde permettra de mettre en cohérence l’ensemble des documents d’urbanisme avec ce nouvel outil de développement de la mobilité.

Le conseil communautaire a voté unanimement pour la mise en œuvre de ce projet qui n’a suscité que des réactions favorables. Le président de la communauté de communes assure lui-même le portage de projet qu’il a déjà défendu dans la presse. L’implication de la mission locale,  d’une part, puis des entreprises locales, d’autre part, sera recherchée par une communication ciblée, dans un premier temps, puis par la signature de conventions.

Le terrain d’expérimentation idéal, en zone rurale, d’un projet porté par des élus convaincus et motivés (approuvé à l’unanimité du conseil), et le partenariat historique entre la Communauté de communes et les acteurs concernés. L’existence du SMTCO, doté d’une capacité  de coordination de tous les systèmes de transport et de mobilité  à l’échelle du département offre une perspective de déploiement idéale.

La principale difficulté réside dans notre capacité  à aller au contact des habitants potentiellement intéressées par le dispositif pour assurer la communication de proximité nécessaire au changement d’habitudes.

49.507920063567, 2.434327941553

Réseau Inclusif des Alternatives de Transport dans l’Oise

Communauté de communes du Plateau Picard

pour en savoir plus