Effectuer une recherche sur le site.

Plateformes Mobilité en Gironde

L’enjeu principal est de construire, auprès des publics en insertion, une politique de mobilité transversale, coordonnée, lisible et pérenne.

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Améliorer la prise en compte des publics en précarité dans leur globalité, en mettant en place les conditions favorables à leur mobilité - Favoriser la mobilité des séniors

Année de mise en oeuvre
2012

Comment le projet fonctionne ?

Depuis plusieurs années, le Département s’est engagé dans une politique forte autour de la mobilité des girondins, et plus particulièrement en faveur des publics contraints dans leur mobilité.

L’enjeu principal est de construire, auprès des publics en insertion, une politique de mobilité transversale, coordonnée, lisible et pérenne.

Ainsi le Conseil Départemental de la Gironde a d’abord construit et soutenu un certain nombre de dispositifs pour favoriser l’autonomie de déplacement du public en insertion. Puis, à partir de 2012, il a organisé la coordination des dispositifs via le développement d’outils de Plateformes Mobilité.

Depuis 2016, la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie de la Gironde soutient la plateforme de mobilité pour les séniors avec l’association WIMOOV sur Bordeaux Métropole puis progressivement sur le Bassin-Val de l’Eyre, la Haute Gironde et le Médoc.

Pour répondre à la problématique :

  • Comment favoriser l’autonomie dans la mobilité des publics en difficultés pour les aider dans leur insertion socioprofessionnelle ?
  • Comment favoriser l’autonomie dans la mobilité des séniors pour prévenir la perte d’autonomie ?

Cela permet :

  • D’accompagner les publics vers une mobilité plus autonome et d’assurer la coordination et l’animation des territoires autour de la mobilité des publics en insertion et le public des séniors sur certains territoires.
  • D’accompagner les séniors vers une mobilité plus autonome des séniors sur des territoires urbains et ruraux en expérimentation.

De la manière suivante :

  • Chacune des 6 Plateformes girondines a pour mission l’accompagnement des publics en insertion vers une sensibilisation à tous les modes de déplacements existants. 4 d’entre elles portent en parallèle une mission de coordination des actions mobilité du territoire.

L’objectif est une solide interrelation et complémentarité entre l’accompagnement des publics, dont le bilan va permettre de disposer de données sur les besoins en mobilité du territoire ; et la coordination, qui va être réalisable en prenant appui sur l’exploitation de ces données, notamment pour la proposition de nouvelles actions en réponse à des besoins non pourvus.

L’objectif pour les séniors est d’assurer un bilan de compétences et d’analyse des besoins, d’orienter les séniors vers une solution de mobilité répondant à ses besoins, construire et fédérer une offre de services homogène sur le territoire, favoriser la mise en œuvre d’une dynamique de mobilité territoriale.

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Pour l’insertion le public visé est celui considéré comme étant le plus éloigné de l'emploi au sens du FSE, qui cofinance l’ensemble des Plateformes :

- bénéficiaires des minimas sociaux, leurs conjoints ou concubins (RSA , prime d'activité, ASS, AAH, ATA) ;

Peuvent être également visés :

  • Les demandeurs d'emploi de très longue durée (> 2 ans) ;
  • Les jeunes étant suivis par une Mission Locale ;
  • Les salariés en parcours en SIAE ;
  • Les personnes ayant un bas niveau de qualification (V et infra) ;
  • Les personnes chargées de famille monoparentale ;
  • es personnes ayant des difficultés sociales marquées (de logement, santé ou isolement).

Le public visé par la Conférence des financeurs :

  • Les personnes âgées de plus de 60 ans

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

L’accompagnement doit déboucher sur une mobilité autonome, c'est-à-dire que les personnes doivent être en capacité d’utiliser seules l’offre de droit commun. Pour y arriver, les intervenants des Plateformes vont aborder les problématiques matérielles, cognitives ou psychologiques, afin que les personnes accompagnées puissent acquérir une véritable compétence en mobilité.

Les facteurs de réussite sont :

  • Adaptation de l’action aux spécificités de chaque territoire (territoire urbain/rural, public reçu, offre existante…)
  • Communication avec les partenaires de territoire (prescripteurs, partenaires institutionnels, opérateurs mobilité…)

Les freins potentiels sont :

  • Intervention sur des territoires ruraux avec des offres mobilité peu développées
  • Difficulté des Plateformes Mobilité à agir sur l’offre de transport en commun qui ne relève pas d’une compétence départementale
  • Enjeu de l’appropriation progressive par les acteurs de territoire et recherche de financement complémentaire pour pérenniser le dispositif et diversifier l’offre de service

L’opérateur doit consacrer du temps au travail de communication, de partenariat, de développement d’outils et d’ingénierie.

44.8374, -0.58504600000003

Plateformes Mobilité en Gironde

Conseil Départemental de la Gironde

pour en savoir plus