Covid19 - Toutes les informations et les modalités de fonctionnements des mobilités prises pour pallier la crise sont disponibles sur le site du gouvernement

MOBIL22

Expérimenter un projet d'intelligence collective pour faire émerger des solutions simples à mettre en oeuvre, en réponse aux besoins quotidiens de mobilité des habitants à 3 échelles

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Innovation en matière de gouvernance par la combinaison des trois échelles géographiques citées plus haut : la commune-test ; l’ECPI comme relais ; une gouvernance inédite supra-EPCI  à l’échelle du nord Côtes d’Armor

Année de mise en oeuvre
2021

Comment le projet fonctionne ?

Nos finalités en commun à nos 4 territoires : Faciliter la vie au quotidien et garantir le droit à se déplacer, là où la voiture est incontournable
Ce projet a donc pour objectif de proposer une nouvelle approche de la mobilité adaptée aux territoires ruraux : en complément de l’approche traditionnelle des modes de transport, l’objectif est de repenser la mobilité sous l’angle des services de proximité (en matière de petite-enfance et de jeunesse, de consommation et de services, de loisirs, d’accès aux soins, de déplacements domicile-travail, etc.) et de la centralité dans les cœurs de bourg, pour faciliter avant tout la  vie des habitants dans ces territoires et mieux se déplacer, se déplacer moins loin, voire moins se déplacer, pour accéder aux services.
a)    Un travail d’immersion sur le terrain et de co-construction d’un plan d’actions ciblé sur une commune-test (en milieu rural, entre 2000 et 4000 habitants), pour chacun des 4 EPCI. Dans cette commune, l’animation d’un atelier citoyen (associant élus communaux, acteurs économiques, associatifs, forces vives de la commune et habitants), réuni à trois reprises, permettra successivement de préciser les besoins quotidiens de mobilité (atelier n°1), les ressources matérielles ou immatérielles disponibles pour répondre à ces besoins (localement, à l’échelle communautaire, voire régionale) (atelier n°2) ; et enfin les actions adéquates à construire collectivement (atelier n°3).
b)    Un aller-retour régulier vers chaque intercommunalité pour étudier le soutien adéquat à apporter, dans toute sa diversité, en lien avec les axes de chaque projet de territoire : le développement économique local, l’accès à l’emploi, l’inclusion sociale, l’autonomie face au vieillissement, l’accès aux services publics, l’accès numérique inégal, l’environnement et la santé. Le projet intègre par ailleurs une recherche exhaustive de soutiens à aller-chercher, d’un point de vue financier et technique, pour mettre en œuvre concrètement les projets, auprès des partenaires institutionnels attendus, voire plus inattendus
c)    Enfin, le projet sera animé de façon inédite à une échelle supra-EPCI, par un déploiement en même temps et de façon identique par Saint-Brieuc Armor Agglomération, Loudéac Communauté, Dinan Agglomération et Lamballe Terre et Mer sur leur périmètre respectif. Cette méthodologie offre l’avantage de travailler conjointement à l’échelle des bassins de vie du nord des Côtes d’Armor et des interactions entre les différents EPCI résultant des besoins de mobilité quotidien des habitants. Ces territoires partagent des destinations quotidiennes ou pour de nombreux habitants : l’enjeu est de mutualiser une même réflexion en faveur des mobilités rurales à cette échelle supra-EPCI des bassins de vie, pour une mise en œuvre effective des dispositifs de la loi LOM.

 

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Les publics concernés sont très diversifiés : petite-enfance, scolaires, étudiants, adultes sans enfant ou avec enfants, séniors, PMR, personnes motorisées ou non, visiteurs et touristes, personnes en insertion professionnelle ou recherche d’emploi

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Très concrètement, il s’agit d’expérimenter un projet d’intelligence collective pour faire émerger des solutions, simples à mettre en œuvre, en réponse aux besoins quotidiens de mobilité des habitants, à trois échelles : une commune-test, un portage à l’échelle de chaque EPCI, une gouvernance à l’échelle du bassin de vie de St-Brieuc et des bassins de vie intermédiaires.
Nous visons plusieurs objectifs de mobilité durable adaptée à la commune rurale :
-    Avoir besoin de moins se déplacer (démobilité)
-    Se déplacer moins loin (mobilités des courtes distances)
-    Être plus dans chaque voiture
-    Disposer de vraies solutions de proximité
Très concrètement, il s’agira d’animer conjointement à l’échelle de chaque commune-test :
-    Une stratégie de proximité : services et solutions de proximité
-    Une stratégie de centralité : bien-vivre dans le cœur de bourg
-    Le partage du véhicule : covoiturage, auto-partage, mutualisation et véhicules dormants
-    Le report modal : la priorité à l’accompagnement au changement (animations terrain)
-    Une stratégie de mobilisation des acteurs locaux : mettre la mobilité au cœur du projet de territoire des collectivités locales
Appropriation du contexte local
Immersion auprès des élus municipaux
Identification et mobilisation des acteurs locaux
Constitution du public de l’atelier citoyen
1 éventuelle appréhension sur les changements d’habitudes
1 engagement politique local fort qui incitera une concertation constructive
Une communication efficace et en adéquation avec les attentes des habitants sur la commune test

 

48.4725841, -2.518235

MOBIL22

COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE LAMBALLE TERRE & MER

Pour en savoir plus