Covid19 - Toutes les informations et les modalités de fonctionnements des mobilités prises pour pallier la crise sont disponibles sur le site du gouvernement

Liaison douce Melun, Vaux-le-Vicomte, Saint Germain-Laxis

Faciliter les déplacements à vélo (usage loisir et utilitaire) tout en participant à l’attractivité touristique du territoire

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

L’itinéraire est aménagé dans le site classé du Val d’Ancoeur, en longeant régulièrement l’Almont. Quatre passerelles piétonnes/cycles sont aménagées pour franchir les cours d’eau. Le projet a donc nécessité une attention particulière

Année de mise en oeuvre
2023

Comment le projet fonctionne ?

Développer l’accès des sites touristiques à vélo tout en renforçant le maillage et la continuité des itinéraires cyclables

La Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine (CAMVS) possède un patrimoine naturel, culturel et historique riche sur son territoire, dont le château de Vaux-le Vicomte fait partie. Ce dernier constitue un haut lieu touristique, vecteur de nombreux déplacements (300 000 visiteurs/an), pour lesquels peu d’alternatives à la voiture existent. L’Agglomération a donc souhaité promouvoir l’accès de son patrimoine à vélo, afin de valoriser l’image du territoire et d’en renforcer l’attractivité, tout en offrant des alternatives de déplacements à la voiture.

La liaison jusqu’au château de Vaux-le-Vicomte contribue à assurer un maillage du réseau cyclable et une continuité des itinéraires, qui restent indispensable pour encourager la pratique du vélo, que ce soit pour un usage loisir/touristique ou utilitaire. La valorisation de cette liaison et des services associés (location de vélos en gare de Melun) permet de développer de manière concertée les atouts touristiques du territoire, afin d’assurer un retour local de la valeur ajoutée économique de ce secteur, en s’appuyant sur le point d’entrée du territoire que constitue la gare de Melun pour les touristes.

L’attractivité du projet réside dans le tracé proposé aux usagers. Le choix de l'itinéraire a ainsi été guidé par la prise en compte de plusieurs facteurs :

- le confort et la sécurité des usagers, en privilégiant la possibilité d'aménager un itinéraire continu et séparé des principaux flux automobiles,

- la possibilité de connexion au réseau cyclable existant et projeté (schéma directeur des liaisons douces de la CAMVS) ainsi qu’à la gare de Melun,

- la découverte et la valorisation du patrimoine présent sur les communes de Melun et Maincy,

- les contraintes foncières, en privilégiant si possible, les domaines publics ou privés des Communes.

Le tracé retenu bénéficie de nombreux atouts qu’il est possible de mettre en valeur pour assurer l’attractivité de l’itinéraire. Il traverse ainsi des sites présentant des entités paysagères particulièrement intéressantes (site classé de la vallée de l'Ancoeur), ainsi que des éléments patrimoniaux (jardins familiaux, site des trois moulins peint par Cézanne, abords du château) qu’il convient de préserver et de valoriser. Pour se faire, l'itinéraire retenu reprend en grande partie le tracé du GR1 qui permet, à ce jour, de faire découvrir aux randonneurs l'ensemble de ce patrimoine.

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Ce projet cible majoritairement un usage loisir / touristique à vélo. Il concerne aussi bien des habitants de l’Agglomération, que des personnes extérieures au territoire. Le projet est ainsi connecté à la gare de Melun (où une agence de location de vélos est présente), ainsi qu’à la Scandibérique (Eurovéloroute n°3), permettant aux cyclotouristes qui le souhaitent de réaliser une escale pour découvrir le territoire. La configuration de l’aménagement, sous forme de voie verte, permet un partage cycle/piéton, idéal pour un usage en famille.

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

L’opération s’inscrit dans un site particulièrement contraint, dont l’aménagement nécessite la plus grande attention afin de limiter les impacts du projet. Il convient idéalement de pouvoir identifier précisément, dès les études de définition et de faisabilité, l’ensemble des contraintes (foncières, réglementaires, …), afin d’adapter le projet, dans la mesure du possible, pour s’en affranchir.

La réussite du projet repose notamment sur :

- La définition, le partage et la validation du programme de l’opération, en amont des études opérationnelles ;

- L’identification des acteurs concernés par le projet (communes, ABF, gestionnaires de voirie, services de l’état concernés, …) et la concertation avec ces derniers le plus en amont possible, pour faciliter l’instruction des démarches administratives et réglementaires (dossier d’aménagement en site classé, dossier loi sur l’eau, …) ;

- Le recours à des compétences variées pour la réalisation des études et des travaux (VRD, hydraulique, structure pour les ouvrages d’art, paysagiste, …) pour s’adapter à l’ensemble des particularités et contraintes du projet.

La mise en oeuvre du projet peut se heurter à des difficultés, nécessitant, pour certaines, une expertise pointue, la réalisation d’études complémentaires et, le cas échéant, une adaptation du projet (solution technique, tracé, …). Pour cette opération, les freins concernent :

- La maîtrise du foncier, qui nécessite de travailler sur des tracés alternatifs, pour contourner, le cas échéant, la difficulté ;

- Le décalage, parfois important entre les limites cadastrales et le terrain, pouvant nécessiter d’adapter la configuration de l’aménagement ou le tracé pour faciliter son insertion ;

- Le cumul des dispositions réglementaires, tout au long de l’itinéraire qui implique une bonne coordination entre l’ensemble des acteurs ainsi que la réalisation d’études spécifiques.

Certaines procédures administratives ou réglementaires peuvent être longues et retarder la mise en oeuvre du projet. Ces procédures impliquent une grande réactivité, pour pouvoir adapter, le cas échéant, le projet aux prescriptions émises. L’enjeu primaire consiste donc à bien identifier, quantifier et anticiper l’ensemble de ces points.

48.522193908691, 2.6516559123993

Liaison douce Melun, Vaux-le-Vicomte, Saint Germain-Laxis

Communauté d’agglomération Melun Val de Seine

En savoir plus