Covid19 - Toutes les informations et les modalités de fonctionnements des mobilités prises pour pallier la crise sont disponibles sur le site du gouvernement

Les collégiens de Mormal à vélo

Afin de répondre aux enjeux de mobilité et en particulier de celle des collégiens en ces temps de crise sanitaire, le vélo apparaît comme une alternative résiliente

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Projet résilient en période de crise et même après

Année de mise en oeuvre
2021

Comment le projet fonctionne ?

Trouver une alternative à la saturation des transports scolaires (peu développés) en milieux rural et en période de crise sanitaire.
Le vélo apparait comme le mode de déplacement idéal pour assurer le respect les gestes barrières lors des déplacements et au-delà et doit jouer un rôle décisif pour construire une mobilité plus résiliente.
L’usage du vélo : une réponse apportée à des enjeux multiples
•    Respect des mesures de distanciations rendues nécessaires par la crise sanitaire ;
•    Laisse la place dans les transports en commun à ceux qui ne peuvent faire autrement ;
•    Rend moins dépendants les jeunes de leurs parentes dans leurs déplacements ;
•    Éduque et sensibilise :
o    sur l’utilisation du vélo au quotidien
o    aux mobilités douces
o    aux fondamentaux du code de la route
o    à l’éco-responsabilité
•    Agit sur l’environnement : réduire aux abords des écoles :
o    les émissions polluantes des voitures  (NOx, COx, PM et HC…)
o    les nuisances sonores
o    l’insécurité routière
•    Participe au bien être, la santé…
•    Mise en œuvre, avec le Département du Nord et le Rectorat pour l’élaboration des Plans de Déplacements Etablissements Scolaires résilients et en accord avec demande sociétale liée à l’urgence écologique
•    Soutenir les politiques locales (dont touristiques) du développement de la pratique du vélo.
Ce plan d’urbanisme tactique repose sur
•    Priorité donnée à la mobilité des collégiens et lycéens pour se rendre à leur établissement
•    Des tracés étudiés et sécurisés
•    Un encadrement
•    Equiper les jeunes
•    Coût de l’opération
•    La mobilisation de crédits
Ce plan d’urbanisme tactique repose sur les actions suivantes :
•    Une priorité donnée à la mobilité des collégiens pour se rendre à leur établissement
•    Des tracés étudiés et sécurisés
•    Un encadrement
•    Un équipement pour les jeunes/encadrants

 

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Le public cible est dans un premier temps les collégiens pour les déplacements domiciles collèges

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Les facteurs de réussite sont liés à la mobilisation de tous les acteurs et partenaires concernés par la mobilité (interco, communes, éducation nationale (collèges, enseignants et élèves), Département, ADAV, ADEME, PNRA, Gendarmerie…).
Le frein premier est la sécurisation des trajets.
Une étude cyclabilité et de sécurisation en amont conçue avec les partenaires cités ci-dessus.

 

50.2474538, 3.640466

Les collégiens de Mormal à vélo

Communauté de communes du Pays de Mormal

Pour en savoir plus