Effectuer une recherche sur le site.

‘C-the difference App’

Un nouveau pas vers une conduite intelligente et multimodale

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Ce bouquet de services connectés est basé sur un échange d’informations en temps réel, délivré à grande échelle quand et où il faut, et ils sont élaborés pour susciter de nouveaux usages de mobilité plus sécuritaires, fluides et multimodaux.

Année de mise en oeuvre
2017

Comment le projet fonctionne ?

Cet outil est une aide à la décision pour le conducteur et support de choix de déplacement. Il contribue à la stratégie globale des mobilités de la collectivité et notamment au développement d’une politique d’optimisation de l’usage de la voiture et suscite de nouveaux comportements de mobilités plus fluides et intermodaux.

Les résultats observés sur le territoire sont positifs et prometteurs (600 conducteurs réguliers pendant l’expérimentation d’une année- application téléchargée plus de 1200 fois). L’acceptabilité et l’appréciation des utilisateurs vis-à-vis de l’application sont positives :

  • 38% d’entre eux considèrent que leur attention à la route a été améliorée,
  • 47% que leur respect de la vitesse est accru et 60% ressentent plus de confort.
  • 40% ont jugé l’application facile à utiliser et 44 % la prise en main et l’apprentissage aisés

(Résultats de l’enquête du CEREMA et de l’IFSTTAR)

L’application permet d’adresser un large public sur l’ensemble du territoire métropolitain et de faire bénéficier au plus grand nombre des avancées technologiques, à un coût relativement modéré. Dix cas d’usage, en cours de standardisation à l’échelle européenne, ont été sélectionnés pour leur pertinence vis-à-vis de la politique de mobilité, puis développés et testés en grandeur réelle (600 utilisateurs réguliers, 1200 téléchargements) dont :

  • Le service GLOSA (Green Light Optimal Speed Advisory) recommande une vitesse de circulation pour profiter d’une onde verte aux feux de circulation, et ainsi conduire de manière plus fluide en ville, optimiser la consommation énergétique et les émissions (plus de 589 carrefours à feux activés à ce jour sur la métropole bordelaise).
  • Le service P+R délivre à l’automobiliste sur le taux de remplissage du prochain parking relais (ou les parkings publics plus généralement) et des 2 suivants, afin qu'il puisse choisir l'emplacement le plus adéquat pour basculer sur le tramway. Cette information est complétée par le temps de trajet comparé voiture / tramway vers le centre urbain. Elle vise à induire d’une certaine manière un report modal.
  • Un troisième fournit à bord des informations sur des panneaux de signalisation de voirie (par exemple zones 30 aux abords d’écoles avec un message de prudence).

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Les bénéficiaires sont à la fois les automobilistes locaux (circulant sur voiries urbaines et voiries rapides urbaines) ou en transit (circulant sur routes interurbaines et autoroutes, ainsi que les professionnels tels que les transporteurs (logistique) ou les exploitants routiers. Ces derniers délivrent en effets des données indispensables aux services connectés, et bénéficient en contrepartie d’information géolocalisées sur les véhicules (floating car data) pour une gestion de trafic « augmentée ».

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

Des territoires où la valeur ajoutée de la connectivité du véhicule va permettre d’élargir les champs des possibles du conducteur, pour offrir des services innovants, améliorer la sécurité routière, réduire les impacts environnementaux et les coûts énergétiques

Les données doivent être mises à disposition par la collectivité et/ou les opérateurs, et le territoire bénéficier d’une couverture 3G suffisante. L’Ifsttar et le Cerema ont menés sur une année l’évaluation des bénéfices de ces services et leur impact à grande échelle et en conditions réelles. Ce projet a été ainsi une opportunité pour mieux cibler l’apport des systèmes de transport intelligents coopératifs (STI-C) en complément des politiques publiques de mobilité.

Une autre opportunité est de favoriser les synergies avec les projets « SCooP » et « CRoads-France » qui couvrent la rocade bordelaise et ses franges péri-urbaines. Le projet « C-Roads France » viendra à la fois augmenter le nombre de gestionnaires impliqués dans le développement des STI-C, développer de nouveaux cas d’usages à l’interface des besoins urbains/interurbains et perfectionner l’hybridation des supports de communication (ITS-G5 et cellulaire). Il est la déclinaison française du projet global « C-Roads » qui vient directement alimenter les perspectives de déploiement harmonisé à l’échelle européenne et des standards sont élaborés en commun par plus d’une dizaine d’États membres.

Les freins potentiels identifiés sont les suivants :

  • La technologie est désormais mature, interopérable et robuste, mais il est nécessaire de pouvoir déployer sur plusieurs territoires qui souhaiteront tirer parti des avantages de ces services connectés, et qui devront s’organiser pour recueillir et mettre à disposition les données en orchestrant en particulier les différents opérateurs de mobilité. Les initiatives OpenData peuvent favoriser.
  • Ce déploiement doit être large de manière à collecter suffisamment de données, et élargir la communauté des utilisateurs avec un panel suffisamment représentatif de la population.
  • Des effets plus notoires sur la fluidité de la circulation et la réduction des émissions de polluants deviendront plus significative avec un taux de pénétration d’environ 50% ou plus.
  • L’acceptabilité par l’utilisateur repose en particulier sur la confidentialité et la protection de ces données personnelles. Une démarche déclarative auprès de la CNIL est nécessaire (package dédié CITS).

Les leviers sont les suivants :

  • Il est important pour les villes et territoires de disposer des connaissances pour identifier les meilleurs services pour répondre aux besoins locaux.
  • Il est nécessaire de développer le dialogue et la coopération entre les villes et autorités locales sur la mobilité connectée
  • L’architecture informatique est conçue pour que les données personnelles soient stockées uniquement sur le smartphone.

44.837342903869, -0.58362714801542

‘C-the difference App’

Bordeaux Métropole

pour en savoir plus