Covid19 - Toutes les informations et les modalités de fonctionnements des mobilités prises pour pallier la crise sont disponibles sur le site du gouvernement

Les Pôles Nouveaux Usages (PNU)

Déployer un bouquet de solutions de déplacements innovantes et durables à destination des habitants, des actifs du territoire et des visiteurs, tout en favorisant la revitalisation des bourgs centres.

Quelle est l’innovation portée par le projet ?

Technologique (support numérique regroupant les solutions de mobilité), organisationnelle (optimisation de l’existant et coopérations entre AOM et collectivités non AOM) et gouvernance (approche multi-acteurs et mise en commun des compétences).

Année de mise en oeuvre
2021

Comment le projet fonctionne ?

Les enjeux de la mobilité pour le territoire de la CCGPSL sont ceux d'un territoire périurbain (forte attraction de la métropole de Montpellier) et rural peu dense : la voiture est utilisée pour l'essentiel des déplacements. "L'autosolisme" domine très largement dans les trajets domicile-travail.


Des points forts :

  • une stratégie d’aménagement urbain concordante entre Plan global de déplacement (PGD) et SCOT ;
  • un cadre de vie de qualité ;
  • un territoire attractif.

Des contraintes et des points de vigilance :

  • les bassins de vie structurent la mobilité quotidienne des habitants, avec une perte de dynamisme dans certaines communes ;
  • le relief et la faible existence de voies dédiées constituent un frein aux modes de déplacement actifs ;
  • l’étalement urbain, les faibles densités de population et une offre de transport en commun limitée ont pour conséquence la nécessité du recours à la voiture individuelle.

Le projet repose sur le développement de « Pôles Nouveaux Usages » (PNU) sur le territoire, que la CCGPSL souhaite rendre attractifs, connectés et structurants, situés au cœur des communes. Ces espaces permettront d’accéder à des services et à des offres de mobilité, en regroupant covoiturage, TAD, ligne régulière de transport en commun, Vélos à Assistance Électrique (VAE), etc.
Trois volets sont donc traités :
1) Mise en œuvre d’un maillage des PNU reconnaissables sur le territoire, identifiés comme de nouvelles centralités, permettant d’accéder aux centres-bourgs et aux services et commerces de proximité,
2) Développement d’outils numériques adéquats pour apporter une « intelligence artificielle » à ces PNU et les rendre attractifs (application de covoiturage et d'intermodalité).

Le montage juridique, les types de contractualisation et les montages financiers :

Portage en propre par la CCGPSL et conventionnements multiples (Hérault Transport, 3M, CD34...).
L’opportunité d’avoir recours à la nouvelle procédure d’achat innovant, dans le cadre du marché public concernant la création d’un support numérique, est étudiée.

Mode de gouvernance :
3 instances spécifiques et complémentaires sont envisagées par rapport au pilotage de la démarche :
1) un comité de pilotage composé d’élus référents et des financeurs ;
2) un comité technique, composé des services de la CC et des collectivités impliquées dans le projet, autres partenaires ;
3) un groupe de travail par site (aménagement de l'un ou l'autre des PNU) (élus, techniciens, acteurs socio-économiques du territoire concerné, autres partenaires).

AMI TENMOD, aide région Occitanie

Quels sont les usagers concernés par le projet ?

Tous les habitants, les actifs du territoire et les visiteurs (professionnels et de loisirs).


Le contexte idéal pour mettre en œuvre le projet :

Les élus de la CCGPSL et des 36 communes sont pleinement mobilisés dans la démarche.
Le plan global de déplacement (PGD) de la CC a été validé en conseil communautaire le 24 novembre 2015, approuvant ainsi le plan d’actions défini.
La démarche soumise à l’AMI French Mobility fait partie intégrante de ce PGD.
Élus et techniciens de la CCGPSL sont des partenaires actifs des différentes politiques publiques en matière de mobilité (ex : schéma de développement des aires de covoiturage, Pack Hérault mobilité inclusive du département, dispositif Rézo Pouce, etc.). La CCGPSL a aussi développé plusieurs actions de coopération avec 3M et les EPCI limitrophes en matière de mobilité et de développement local.

 

Quels sont les clefs de réussites et les leviers facilitateurs du projet ?

La réussite du projet dépend en partie de l’implication des différents partenaires et de l’appropriation par les habitants des services de mobilité proposés. Une démarche d’ajustements et d’amélioration en continu doit être instaurée.

Les outils de suivi et de reporting développés dans l'application numérique permettront de suivre l'évolution de l'appétence des utilisateurs à ces nouveaux services de mobilité. Des temps de communication, de sensibilisation pourront régulièrement être mobilisés pour renforcer les usages.
Selon l'option numérique choisie, des incitations à covoiturer pourront aussi largement contribuer aux changements de pratique.

Enfin, le choix cohérent et complémentaire à celui déployé sur la métropole pour une simplicité d'usage et une optimisation de la communication sur l'outil numérique contribueront largement à encourager les changements de pratique.

Les leviers facilitateurs du projet :

Le premier levier est le portage politique de la démarche. Le second est le partenariat avec les collectivités voisines, qu'elles soient ou pas AOM, la région ainsi qu'avec les exploitants des différents services de mobilité, à commencer par Hérault transport (lignes interurbaines).

La CCGPSL n’est pas compétente en matière d’organisation de la mobilité et les défis à relever sont nombreux sur le territoire. Le principal frein est la non pérennité des budgets alloués à ces actions sur la mobilité, qui prétendent agir sur les changements de pratique et demandent donc du temps.

Les différents coûts afférents au projet :

  • Investissements (€) : 105 000 € autour des outils numériques (sur 24 mois) ;
  • Fonctionnement (€ / an) : 105 000 € autour des outils numériques (sur 24 mois) ;
  • Exploitation (€ / an) : 105 000 € autour des outils numériques (sur 24 mois) ;
  • Communication et animation (€ / an) : 105 000 € autour des outils numériques (sur 24 mois) ;
  • Autres coûts (€) : 105 000 € autour des outils numériques (sur 24 mois) 105 000 € autour des  outils numériques (sur 24 mois).

 

43.774067709603, 3.8686678463821

Les Pôles Nouveaux Usages (PNU)

Communauté de communes du Grand Pic Saint Loup

pour en savoir plus