Effectuer une recherche sur le site.

Le Gouvernement se mobilise pour faire du covoiturage une évidence au quotidien

Un an après le lancement d’un « Plan national du covoiturage du quotidien » par Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique, et tous les acteurs de la mobilité, le Gouvernement souhaite accélérer la dynamique. L’objectif est de faire de ce mode de déplacement une évidence pour tous les citoyens, en mobilisant les pouvoirs publics et les entreprises afin d’initier un changement de comportement dans les pratiques de mobilité.

La voiture est le premier mode de déplacement des Français. Le covoiturage du quotidien reste anecdotique, avec seulement 3% des Français qui l’utilisent dans les trajets domicile-travail. Ce mode de transport collectif mérite d’être connu par tous afin de devenir un transport « naturel » sur tous les territoires. Le Gouvernement porte aujourd’hui avec l’ensemble des acteurs du covoiturage l’ambition de tripler le nombre de trajets covoiturés réalisés d’ici 2024.

Le covoiturage est une opportunité pour améliorer la qualité de vie et répondre aux enjeux de la mobilité du quotidien des Français :

  • Sur le plan environnemental et sanitaire, il permet de diminuer les émissions polluantes et de réduire la consommation d’énergie :  à l'échelle d'une agglomération, la réduction des émissions de CO2 peut atteindre jusqu'à 30% ;
  • Sur le plan financier, il optimise le coût d’utilisation des véhicules et des trajets et permet d’améliorer le pouvoir d’achat des Français : un salarié automobiliste qui habite à 30 km de son lieu de travail et qui covoiture quotidiennement en alternance avec un voisin ou un collègue économise près de 2 000 € chaque année ;
  • Sur le plan social, il facilite l’accès à l’emploi, permet le désenclavement des territoires peu denses, et créée du lien social entre conducteurs et passagers ;
  • Sur le plan de la circulation, il contribue à la décongestion des routes, et réduit le stationnement de véhicules.

 

Pour voir le dossier et le communiqué de presse