Effectuer une recherche sur le site.

Adoption définitive par l’Assemblée nationale de la loi d’orientation des mobilités

Elisabeth Borne et Jean-Baptiste Djebbari saluent l’adoption définitive par l’Assemblée nationale de la loi d’orientation des mobilités

Lors de sa séance publique du mardi 19 novembre 2019, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi d’orientation des mobilités. Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat chargé des Transports, saluent ce vote définitif qui engendre une transformation profonde de la politique de mobilité.

La loi d’orientation des mobilités apporte une réponse forte aux fractures sociales et au sentiment d’injustice que vivent beaucoup de Français qui n’ont pas de solution de mobilité satisfaisante au quotidien, ainsi qu’à l’urgence environnementale. L’objectif est simple : des transports du quotidien à la fois plus faciles, moins coûteux et plus propres.

Ce projet de loi porte des investissements sans précédent : 13,4 Md€ dans le quinquennat, avec une priorité donnée aux transports du quotidien.

Ce sont aussi des solutions nouvelles pour se déplacer plus facilement : par exemple un permis de conduire moins cher et plus facile d’accès, un forfait mobilité durable permettant une prise en charge par l’employeur pour venir travailler en vélo ou en covoiturage, ou encore de nouveaux outils pour les collectivités afin de proposer des alternatives à la voiture individuelle.

C’est également une volonté de tirer parti de la révolution numérique pour proposer de nouveaux services aux usagers : par exemple la mise en service de navettes autonomes dès 2020 ou encore tous les services de mobilité accessibles en un clic au travers de plateformes numériques.

Ce sont enfin et surtout des transports plus propres, avec notamment l’inscription dans la loi de la fin des ventes de voitures à énergies fossiles carbonées d’ici 2040, le déploiement de la recharge électrique ou encore le développement des zones à faibles émissions.

Pour en savoir plus sur la loi

pour en savoir plus