Covid19 - Toutes les informations et les modalités de fonctionnements des mobilités prises pour pallier la crise sont disponibles sur le site du gouvernement

Parcours "modes doux" éphémères

Tester en conditions réelles des scénarios d'aménagements de voirie futurs, mesurez la demande d'infrastructures d'une zone, d'un quartier, intégrer les citoyens dans le processus de décision pour bâtir un consensus politique

Quelle est l’innovation portée par la solution de mobilité ?

Elle est dédiée notamment au partage de la route entre modes doux et modes motorisés, elle est réversible, elle permet à chacun de se projeter dans un usage futur, elle peut faire appel à l'insertion et elle est peu coûteuse car elle valorise la récupération (économie circulaire)

Comment ça marche ?

Comment adapter ma ville à l'émergence de plus en plus forte des modes doux (demandes de pistes cyclables, réglement des conflits entre usagers de la voirie, sécurité/confort des usagers) en utilisant des moyens peu coûteux.

De tester à l'échelle d'un carrefour, d'un quartier voire d'une ville, sur le mode de la méthode agile, un ou plusieurs scénarios de parcours cyclables, piétons, pour faciliter la mobilité quotidienne de chacun.

Elle se fait en concertation continue avec les acteurs du territoire (associations, élus, commerçants). Elle permet de collecter de la données d'usage (trafic vélo/voiture, panier moyen dépensé, interviews utilisateurs, etc.) et d'adapter les infrastructures de voirie aux demandes des citoyens.

1) Un premier atelier citoyen/participatif permet d'évaluer un ou plusieurs scénarios de travail (en accord avec les pouvoirs publics locaux et l'Autorité Organisatrice de Mobilité)

2) Des scénarios d'aménagements/animations temporaires (1-3 mois max) sont alors envisagés

3) Ces scénarios sont alors construits puis activer par Via Romana, en collaboration avec les parties prenantes locales (associations, entreprises, etc.)

Pour quels usagers et sur quels territoires ?

Le public cible serait les citoyens des collectivités/EPCI/villes entre 10 000 et 100 000 habitants.

Les partenaires idéaux seraient:

  • l'Autorité Organisatrice de la Mobilité de la zone
  • les agences de mobilité locales
  • la Région
  • les associations locales

Une véritable volonté politique de tester des hypothèses d'un point de vue "Mobilité" à court-terme (dans la perspective d'aménagements futurs, pour capter de la donnée, pour développer une nouvelle politique, etc.)

Un tissu d'associations locales dynamiques (sport, culture, mobilité)

Des problématiques "mobilité" importantes à résoudre dans un temps réduit (accidentologie, valorisation du territoire, saturation ou inexistance d'alternatives de mobilité, trajets domicile/travail, accès à l'emploi, etc.)

Année de création de la solution

2019

Quel est le niveau de maturité de la solution ?

En expérimentation

Combien de temps faut-il pour la déployer ?

Moins de 3 mois

Quels sont les différents coûts afférents à la solution ?

Investissements : 20000 €

Fonctionnements / Exploitations : 15000 € / 10000 €