Covid19 - Toutes les informations et les modalités de fonctionnements des mobilités prises pour pallier la crise sont disponibles sur le site du gouvernement

Navette de Transport d'Utilité Sociale (TUS)

Une solution alternative afin de désenclaver les personnes non mobile, en difficulté sociale et/ou à faibles revenus

Quelle est l’innovation portée par la solution de mobilité ?

Elle agrège une solution de transport innovante doublée par un accompagnement à la levée des freins à la mobilité

Comment ça marche ?

L’objectif consiste à apporter des possibilités et des capacités de mobilité aux personnes en difficulté sociale, en déficit de mobilité, enclavées et isolées dans les communes rurales du territoire de la Communauté de Communes de l’Est de la Somme (CCES). Et, par extension, apporter l’action aux travailleurs à faibles revenus et/ou récemment employées, aux personnes âgées au minimum vieillesse et non mobiles. Le particularisme réside dans le fait que ces personnes ne disposent pas des moyens pour être mobiles (frein pour reprendre un emploi, intégrer une formation professionnelle, se rendre à des rendez-vous médicaux…) et ce, dans la mesure où ces personnes n’ont pas la possibilité de mobiliser les services de transport collectifs.
La navette TUS sera mobilisable pour et/ou par des personnes en difficulté sociale éligibles dont les ressources ne dépassent pas le montant du SMIC et pour les personnes en déficit de mobilité occupant un emploi récent ou pas, y compris les saisonniers, les personnes âgées non mobile, sous couvert d’être dans l’impossibilité de mettre en œuvre les autres moyens de mobilité collectifs existants.
1)Le service gratuit dans sa phase expérimentale, suivant l’éligibilité des personnes et le type de service rendu. L'intéressé(e), devra fournir ses justificatifs de ressources et adhérer à l'association afin de bénéficier du service et de l'assurance responsabilité civile. Une carte de membre sera remise à l'abonné, une cotisation annuelle de 10€ lui sera demandé. L'action pourra être doublé d’un accompagnement à la mobilité pérenne et durable en cas de freins patents à la mobilité.
2)Les services sociaux, les partenaires et les personnes en difficulté sociale, demandeurs d’emploi, pourront contacter les services de la plateforme Téléphonique Numérique Dématérialisé Intégrée au garage solidaire (TNDI), afin de pouvoir bénéficier de l’action. Cependant, l’action ne saurait revêtir une forme de personnalisation du transport.

Pour quels usagers et sur quels territoires ?

Personnes en difficulté sociale et professionnelle sur le territoire de la Communauté de Communes de l’Est de la Somme (CCES),
Allocataires du RSA 70 %,
Autres publics : ASS, ARE, AAH 24 %, personnes âgées au minimum vieillesse,
Personnes ayant repris une activité professionnelle récente et rencontrant des difficultés liées à la mobilité 6 % ; incluant une prospective à la hausse pour les futures demandes de mobilité liée aux travaux du Canal Seine Nord Europe.
Territoire pauvre en mobilité collective conjugué à un taux de pauvreté élevé à 17 % sur une population globale d’environ 21000 habitants, comptant 976 bénéficiaires du RSA. En conséquence, il convient d’apporter une action de transport d’utilité sociale aux personnes en déficit de mobilité identifiées et résidants dans les territoires de la CCES.

Déployé en Est Somme et Santerre Haute Somme

 

Année de création de la solution

2020

Quel est le niveau de maturité de la solution ?

En expérimentation

Combien de temps faut-il pour la déployer ?

De 3 à 6 mois

Quels sont les différents coûts afférents à la solution ?

Investissements : 30000 €
Fonctionnements / Exploitations : 20000 € / 10000 €

 

Témoignages de collectivités

Une demande forte de solution alternative aux déficits de mobilité nous a été formulé par la Communauté de Communes de l'Est de la Somme et le Conseil Départemental de la Somme. Cette solution est donc accueilli favorablement, ce qui justifie sa phase expérimentale au sein des communes de la CCES.